Jolie Fratrie : Marguerite, Antoine et Barthélémy

Jolis Prénoms fait (enfin) sa vraie rentrée !

Je suis ravie d’accueillir non pas une blogueuse mais une maman Instagram, Anne-Carole alias glossbuster. Cette jolie maman de trois enfants nés en 2010, 2011 et 2014 partage avec nous l’histoire de sa jolie fratrie composée de MargueriteAntoine et Barthélémy.

Et pour illustrer son témoignage, Anne-Carole a choisi de révéler les jolis faire-part dessinés par sa belle-soeur de Pompons et Carillons (allez faire un tour sur son site, son univers est tellement chic et raffiné… je suis littéralement sous le charme !).

« Le sujet du choix des prénoms m’a toujours attirée : déjà petite, je réfléchissais longuement à ceux que je voulais donner à mes poupées ! Alors quand des années plus tard, il a fallu choisir ceux que porteraient mes enfants… Vaste sujet ! »

Marguerite, Marie, Andrée

« Tout a commencé lorsqu’avec celui qui allait devenir mon cher mari, nous avons abordé LA question du nombre d’enfants et de leurs prénoms… Quand je lui ai demandé quel prénom il voulait pour une petite fille, j’ai su qu’au moins, nous avions les mêmes goûts puisque son choix était que sa première fille porte le prénom de sa grand-mère. Heureusement, ce prénom avait mes faveurs depuis fort longtemps, étant une grande fan de la Comtesse de Ségur et de ses fameuses petites filles modèles. Quelques années plus tard, en 2010, notre Marguerite, Marie, Andrée naissait pour notre plus grand bonheur. Qu’elle porte bien son prénom notre princesse malicieuse, drôle, espiègle et qui rit et chante à longueur de journée ! Nous lui avons attribué comme autres prénoms Marie pour la Sainte Vierge et parce que sa Marraine s’appelle également ainsi, et Andrée, car ma grand-tante de 105 ans à laquelle j’étais très attachée venait de nous quitter et s’appelait comme cela… »
Marguerite recto

Antoine, Marie, Quentin

« Pour notre deuxième enfant, j’étais persuadée qu’il s’agissait également d’une fille… « intuition » puisque nous ne demandons jamais à connaitre le sexe de notre futur bébé et donc, nous réfléchissons à chaque fois à deux prénoms, un fille et un garçon. Mais là, je pensais vraiment que ce serait une sœur pour notre Marguerite… et puis, à 10 jours de l’accouchement, je croise dans une petite ville une gitane qui devait être un peu voyante, et qui dit en voyant mon énorme ventre : « oh ! vous, vous attendez un petit garçon ». Évidemment, j’ai ri mais cette idée m’a travaillée… et du coup, je me suis mise à penser à un prénom de garçon juste au cas où… Mon mari me taquinait en me disant que tous les prénoms que je proposais était trop « tarabiscotés »… je lui ai donc répondu que non, non, par exemple, j’aimais beaucoup le prénom Antoine, qui me semblait beau, intemporel et convenant à tous les âges. Et quelques jours après, le 2 septembre 2011, notre Antoine, Marie, Quentin fit son apparition dans notre famille. Quel doux prénom pour notre petit garçon si charmeur, sensible et câlin. »

Antoine

Barthélémy, Marie, Julien

« Enfin, il y a maintenant 3 mois, un nouveau trésor est apparu dans nos vies… et avec lui est venu le prénom que je rêvais de donner à un de mes enfants… Nous souhaitions un prénom de caractère, fort, original, mais également riche en signification religieuse. Un prénom d’apôtre semblait donc tout trouvé ! Barthélemy, Marie, Julien fait notre plus grande joie depuis le mois de mai… »
photo (2)
« Nous donnons à chaque fois le prénom de la Sainte Vierge, comme un symbole de consécration, ainsi que celui du Parrain ou de la Marraine, suivant le sexe de notre bébé. J’aime penser que mes enfants ont de beaux prénoms et de grands saints qui les guideront toute leur vie : comme nous ne savons pas durant ma grossesse si ce sera une fille ou un garçon, nous préparons au début de ma grossesse une petite liste de 3 ou 4 prénoms pour chaque, et ensuite, Là-haut, le ou la futur(e) saint(e) doit se débrouiller et nous faire comprendre quel prénom notre bébé portera : et croyez-le ou non, nous avons eu quelques petits signes ;)
Voilà l’histoire des jolis prénoms de notre troupe ! Bonne continuation à vous et à votre si beau blog qui nous permet de découvrir ou re-découvrir des prénoms qui, peut-être, nous aideront si d’autres bébés viennent enrichir notre famille un jour… »

Vos enfants portent des prénoms anciens, rares et/ou originaux ? N’hésitez pas à témoigner et partagez avec nous votre Jolie Fratrie : contact@jolisprenoms.fr

Jolie Fratrie : Colombe, Ange, Aimé et Hyacinthe

Je suis très heureuse d’accueillir Eglantine, maman de quatre enfants aux doux prénoms et créatrice de La Pharfelue. La Pharfelue, ce sont de beaux objets de décoration style « bord de mer ». Lin, bois flotté, ardoise… les matières naturelles sont mises à l’honneur et reflètent à la perfection l’univers iodé de la Bretagne ! Ses créations sont également disponibles en ligne dans sa boutique A little Market et dans certaines boutiques de l’Ouest.

Eglantine nous en dit plus sur sa jolie fratrie, composée de ColombeAngeAimé et Hyacinthe :

465048_469405913128831_1026832510_o

« Tout d’abord, je suis ravie de pouvoir apporter ma (toute) petite contribution à cette jolie rubrique ! Un prénom c’est tellement important, c’est la première impression/image que l’on renvoie de soi ; et ayant moi-même un prénom peu courant, je ne pouvais pas imaginer donner à mes enfants des prénoms « courants » ».

Colombe

« D’abord pour ma fille, mon mari et moi nous sommes très vite décidés pour Colombe… Mes parents l’avaient déjà « sélectionné » quelques années auparavant, mais comme j’ai eu un frère, j’ai pu garder ce beau prénom pour mon premier enfant. C’est un prénom doux et poétique, et l’idée qu’un prénom ait aussi un sens me plait. »

10359317_672493999486687_113304784477738861_n

Ange

« Pour mon deuxième enfant, nous hésitions entre Aimée et Ange. Quand nous avons su que c’était un garçon, nous avons ensuite hésité entre Aimé et Ange ! Pour finalement décider dans la voiture en partant à la maternité que ce serait Ange ! Il nous aura juste fallu quelques semaines pour nous faire à l’idée d’avoir deux enfants avec des ailes. »

1120046_512120225524066_2117032084_o

Aimé

« Ensuite, le troisième… Ayant déjà Colombe et Ange, une cohérence dans les prénoms de la fratrie s’imposait. Nous avons donc continué avec un prénom ancien et poétique… Aimé ! J’ai bien essayé de faire croire à la sage-femme en salle d’accouchement que ce troisième enfant s’appellerait Brandon, mais rien à faire, elle n’est pas tombée dans le panneau ! :-) »

10513457_672493746153379_3480541938973727760_n

Hyacinthe

« Et puis, pour notre petit quatrième (il faut bien reconnaitre qu’arrivé au quatrième, les idées de prénoms se font moins nombreuses, surtout quand on vous annonce un autre garçon !). Mais assez vite, Hyacinthe a été noté tout en haut de la liste et n’en a plus bougé ! »

1921193_676779295724824_3312472687776941233_o

« Je ne sais pas pourquoi, mais j’aime bien que les prénoms de mes garçons aient un petit côté féminin… ! ;-) »

965387_505215206214568_1514998320_o

Vos enfants portent des prénoms anciens, rares et/ou originaux ? N’hésitez pas à témoigner et partagez avec nous votre Jolie Fratrie : contact@jolisprenoms.fr

Béthanie, Othilie, Apollonie, Euphémie… prénoms rares en « ie »

A quelques heures du week-end, Jolis Prénoms vous propose de (re)découvrir six prénoms rares qui se terminent par le son « ie ». Une sonorité raffinée et féminine, pour de bien beaux prénoms !

Apollonie_Sabatier_by_Vincent_Vidal

Portrait d’Apollonie Sabatier
par Vincent Vidal (source : Wikipedia)

Adonie – Adonie est la version féminine d’Adonis, un personnage de la mythologie grecque, jeune mortel d’une très grande beauté, aimé d’Aphrodite et tué par un sanglier. Ce prénom rarissime – on dénombre moins de cinq naissances au début du siècle - a aujourd’hui totalement disparu de l’état civil français.

Apollonie – Sainte Apolline ou Apollonie est une sainte et martyre chrétienne d’Alexandrie, fêtée le 9 février, patronne des dentistes en raison des tortures qui lui furent infligées et qui lui firent perdre toutes ses dents. L’une des célèbres porteuses de ce prénom est Apollonie Sabatier (née Joséphine-Aglaé Savatier) une mondaine et salonnière qui parvint à réunir autour d’elle quelques-uns des grands noms de la littérature du XIXème siècle. Cette femme à l’esprit pétillant que l’on surnommait « La Présidente » fut notamment la muse de Baudelaire et lui inspira certains poèmes de ses célèbres « Fleurs du Mal ». De 1900 à nos jours, son année record d’attribution est 1909, avec une vingtaine de naissances.

Béthanie – Dans le Nouveau Testament, Béthanie est le village où habitaient les amis de Jésus, Marie, Marthe et Lazare. C’est au cimetière de Béthanie qu’aurait eu lieu la résurrection de Lazare. Béthanie viendrait de l’araméen et du grec bethania qui signifie « maison de la pauvreté ». Surtout attribué en Angleterre sous la forme Bethany, ce prénom apparaît en France dans les années 1990. Il gagne en popularité depuis le début des années 2000, mais reste extrêmement rare (moins de dix naissances par an).

Euphémie – Ce prénom d’origine grecque pourrait signifier « emploi du bon mot, qui parle juste » ou « de bonne renommée ». Cet ancien prénom féminin a été popularisé par une sainte martyrisée en Asie mineure au début du IVème siècle, Sainte Euphémie. Elle est fêtée le 16 septembre. De 1900 à nos jours, son année record d’attribution est 1904, avec une vingtaine de naissances.

Euphrasie – Euphrasie est un prénom féminin qui signifie « gaieté, joie » en grec ancien. Relativement fréquent au début du XXème siècle (100 naissances en 1902), il est aujourd’hui très peu usité. Les Euphrasie sont fêtées à différentes dates de l’année, en mémoire des nombreuses saintes chrétiennes ayant porté ce nom. Petite anecdote : c’est le véritable prénom de Cosette, la malheureuse petite domestique des Thénardier dans Les Misérables de Victor Hugo. Elle sera finalement recueillie et élevée comme sa fille par Jean Valjean.

Othilie – Othilie est un prénom féminin, dérivé du prénom Odile, lui-même issu du prénom médiéval Odilia (du germain od-, qui signifie biens, richesse). On fête les Othilie le 14 décembre en référence à sainte Odile, patronne de l’Alsace. Une soixantaine de petites Othilie ont vu le jour en 1999, année record d’attribution depuis 1900.

Certains de ces prénoms vous plaisent ? D’autres que vous n’aimez pas du tout ? Avez-vous des favoris en « ie » ? Je suis toujours intéressée de lire vos commentaires et avis !

Bon week-end ! (et restez connectés : une nouvelle « jolie fratrie » sera à découvrir sur le blog en début de semaine prochaine :))