Les prénoms des saints de glace

Tous les jardiniers et les agriculteurs savent qu’il est prudent d’attendre que les saints de glace soient passés avant de mettre les plantations en terre. Mais qui sont ces fameux saints ? Et quels sont leurs prénoms ?

Saints de glace

Cette période climatologique, qui s’étend du 11 au 13 mai, s’articule autour de trois saints :

  • Saint Mamert, remplacé par Sainte Estelle
  • Saint Pancrace, remplacé par Saint Achille
  • Saint Servais (ou Saint Gervais), remplacé par Sainte Rolande

Les prénoms des trois saints originels sont depuis longtemps tombés en désuétude. Seul Gervais est encore attribué de nos jours (moins de 5 naissances par an en revanche !).

Jolie fratrie : Arsène et Léandre

Laure, du blog Tribu B.L.A. B.L.A., vient nous présenter sa jolie fratrie, une fratrie de garçon composée d’Arsène et Léandre. Deux prénoms anciens et littéraires, doux et virils à la fois. Laure nous raconte…

6tag_121014-182457 WP_20141030_016

Arsène, Antoine, Léonard

« Lorsque j’ai rencontré mon mari, on s’est très vite mis d’accord sur les prénoms de nos futurs éventuels bébés : Faustine pour une fille, Alix pour un garçon.

Des années plus tard, lorsque j’attendais mon premier bébé, on en était toujours là, avec ces mêmes prénoms.

Au fil des jours, pourtant, j’ai commencé à douter du prénom Alix que je trouvais trop connoté fille. Cette mixité a commencé à me déranger et j’ai fini par ne plus en vouloir, il a fallu chercher un nouveau prénom de garçon.

Nous ne souhaitions pas connaître le sexe du bébé mais j’avais un fort pressentiment d’attendre une fille. Faustine était toute trouvée, nous avions les deuxième et troisième prénoms, c’était parfait.

Pour le garçon, impossible de se mettre d’accord. Nous faisons des listes et encore des listes mais… rien.

Un jour, j’ai entendu une maman appeler son fils « Arsène ! » dans la rue, ça a fait tilt, j’ai trouvé ça beau. Mon mari qui refusait toutes mes propositions a tout de suite adoré d’autant plus que son surnom depuis l’adolescence, dans son groupe de copains était « Lupin ». Un joli clin d’œil.

Malgré tout, j’ai continué à chercher. Mes critères étaient que je voulais un prénom rare mais connu de tous (je ne voulais pas que les gens, en l’entendant, disent « Quoiiiiiiiiiiiiiiiiii ???????????). Je voulais une orthographe simple. Je voulais une connotation littéraire et je voulais un prénom qui ait un joli sens.

Pas facile !

A la fin, sur la liste, il restait Arsène et Léonard.

Au moment de descendre au bloc pour la césarienne, et bien que persuadée d’attendre une fille, j’ai dit à mon mari que ce serait bien de se décider pour le prénom de garçon, au cas où…

Nous avons choisi Arsène car deux choses nous gênaient avec le prénom Léonard : j’avais peur du diminutif « Léo ». Je n’avais pas envie que les gens grignotent le joli prénom que j’avais choisi pour mon enfant. Et également, j’avais un peu peur des rimes douteuses qui auraient pu être faites.

Nous avons eu raison car c’est un joli bébé garçon que l’on a posé dans mes bras, il s’appelle Arsène, Antoine, Léonard.

Son troisième prénom était une évidence. Quant au deuxième prénom, c’est le prénom de son papa et c’est également un prénom qui est donné de générations en générations en 1ère ou 2ème position dans ma famille, c’était l’évidence aussi.

On n’a jamais regretté, on n’en a croisé que très peu depuis qu’il est né et quand on nous dit « Quoi ? Mais qu’est-ce que c’est que ce prénom ? », on répond que ça veut dire « viril, fort » en grec et que c’est déjà pas si mal ! » »

6tag_091114-160804

Léandre, Pierre, Timothée

« Après la naissance d’Arsène, j’ai décidé que je ne serai pas à nouveau enceinte tant que je n’aurai pas trouvé le prénom de mon éventuel deuxième fils. Je ne voulais pas repasser 9 mois à faire des listes et à douter. J’ai donc commencé à chercher.

Un jour, j’ai eu LA révélation… En lisant un article sur internet, j’ai trouvé LE prénom qui réunissait tous nos critères. Il ressemblait à Léonard, la rime douteuse en moins, le diminutif en moins aussi.

Il était, comme Arsène, raffiné, littéraire, ancien et s’accordait bien avec Arsène.

J’ai tout de suite écrit un mail tout fou à mon mari « J’ai trouvé LE prénom qu’on cherche tant : Léandre !!! », ce à quoi il a répondu « Oui, c’est parfait ! »… et il faut savoir que mon mari a un sens critique très développé en termes de prénoms… C’était donc le bon !

Suite à cela, j’ai annoncé à tout mon entourage que je mettais une option sur ce prénom.

Quelques années plus tard, quand ma grossesse a commencé, nous avions donc Faustine et Léandre. Tout allait bien, sauf que… c’est Faustine qui me dérangeait désormais. Je l’associais trop à ma grossesse pour Arsène et ça faisait trop partie de lui, de son histoire à lui.

Bref, on a recommencé les listes et on s’est décidé à demander le sexe du bébé alors que notre liste comportait encore 5 prénoms de filles et que nous n’arrivions pas à trancher : Diane, Faustine, Ariane, Léonie ou Valentine.

C’est un garçon. Il s’appelle Léandre, Pierre, Timothée.

En deuxième prénom, il porte le deuxième prénom de son papa. Prénom que j’adore mais que nous ne souhaitions pas donner au bébé pour diverses raisons. En troisième, c’est un prénom que nous adorons, mon mari et moi, mais que nous n’envisagions pas de donner à notre enfant, notamment à cause (encore !) du diminutif. »

6tag_051114-091545 6tag_140215-143857

« Aujourd’hui, je suis fan des deux prénoms que nous avons choisis même si nos deux fils nous ont réservé de jolies surprises :

Arsène est un prénom viril et fonceur : nous avons un petit Arsène intello, inquiet et rêveur.

Léandre est pour moi un prénom doux et poétique : nous avons un petit Léandre fonceur, bruyant et rebelle. »

Vos enfants portent des prénoms anciens, rares et/ou originaux ? N’hésitez pas à témoigner et partagez avec nous votre Jolie Fratrie : contact@jolisprenoms.fr

Grand bonheur !

C’est avec une immense joie que je vous annonce la naissance de Bertille (Philomène) ! Notre deuxième princesse est née mercredi dernier à 19h05. Elle se porte à merveille et nous comble de bonheur ! Vive la vie, à quatre !

photo-8 photo-9