Prénoms des eaux, des mers et des rivières

J’ai grandi dans une commune située sur les bords du Loing, cet affluent de la Seine qui fait tant parler de lui en ce moment. J’ai donc une pensée particulière pour les victimes des inondations et des dégâts causés par cette crue historique.

La météo de ces derniers jours et les événements quelque peu humides qui se déroulent actuellement m’ont inspirés une liste de prénoms en lien avec les eaux, les mers et les rivières. Une façon de chercher le beau dans la désolation !

Eaux-mers-rivieres-prenoms

Marin – S’il y a bien un prénom qui évoque immanquablement la mer, c’est celui-ci ! Marin résume à lui tout seul l’ambiance salée et les embruns. Plus rare que sa version féminine, il partage la même étymologie latine (« mare », la mer). Il naît aujourd’hui près de 500 petits Marin chaque année.

Ondine – Dans la mythologie germanique, une ondine est un génie des eaux. À l’inverse des sirènes, elles ne fréquentent pas la mer, mais les eaux courantes, rivières, cascades, fontaines, et n’ont pas de queue de poisson. Chaque année en France, une cinquantaine de petites filles se voient attribuer ce joli prénom à la naissance.

Manon – Manon est un prénom dérivé de Marie, et de Miryam, lui-même d’origine hébraïque qui signifierait “cher”, “aimé”. C’est le prénom choisi par Marcel Pagnol pour la belle héroïne sauvage de son célèbre roman, “Manon des sources”. C’est un prénom extrêmement populaire en France, puisqu’il figure dans le top 10 des prénoms féminins depuis plusieurs années.

Morgan – Morgan est composé de deux éléments bretons “mor” (la mer) et “gen” (né) et signifie donc “enfant de la mer”. En 1991, année record d’attribution, près de 1500 Morgan ont vu le jour.

Naïs – Ce prénom empreint de douceur est une variante d’Anne. D’origine hébraïque, il signifie “grâce”. Dans la mythologie grecque et latine, Naïs est la nymphe des eaux douces, et en particulier des fontaines, des fleuves et des rivières. C’est le prénom d’une héroïne d’une nouvelle peu connue d’Emile Zola, “Naïs Micoulin”.

Noé – Noé apparaît dans la Genèse, premier livre de la Bible qui évoque les origines de la Terre et de l’Homme. Sur l’ordre de Dieu, Noé fabrique une arche dans laquelle il doit se protéger de la montée des eaux, lui et ses compagnons, ainsi que tous les animaux de la Terre. Noé est de nos jours un des prénoms masculins les plus attribués en France avec plus de 2500 naissances par an.

Siloé – Ce beau prénom puise son étymologie dans l’hébreu “Siloah” qui signifie canal, réservoir. Le Bassin de Siloé est un lieu mentionné dans la Bible hébraïque et le Nouveau Testament, et qui se trouve près des murs d’enceinte de la vieille ville de Jérusalem. Apparu récemment dans les registres de l’état civil français, c’est un prénom qui demeure rare, avec moins de 100 naissances par an.

Bon week-end à tous !

Poster un Commentaire

2 commentaires sur "Prénoms des eaux, des mers et des rivières"

Laisser un commentaire

Classé par:   plus récent | plus ancien
M-ilie
Membre
M-ilie

Ondine !!! Un vrai coup de cœur découvert il y a bien longtemps dans un poème de Aloysius Bertrand et qui, tout comme Aliénor, a allumé ma flamme pour les prénoms. Malheureusement autour de moi les gens n’entendent que “On dîne”…
Naïs est très joli aussi, tout en restant plus confidentiel que Anaïs ou Naïa. Marcel Pagnol avait adapté la nouvelle à laquelle vous faites mention.
Et Marin est plein de charme !

Céc
Invité
Céc

Naïs, le prenom de ma princesse

wpDiscuz