Le prénom Perle et ses variantes

En cette journée ensoleillée, je vous propose un article sur les prénoms signifiant perle, ou en lien avec cette gemme précieuse.

Depuis toujours, la perle est le symbole de l’amour, du bonheur et de la chance. Matière unique, lumineuse, sensuelle, son symbolisme est particulièrement féminin. D’ailleurs, les Romains associaient la perle à Vénus (Aphrodite pour les Grecs), déesse de l’amour née de l’écume de la mer. Sa rondeur et sa couleur changeante rappellent la lune, tandis que son aspect lisse, laiteux et sans défaut en fait également un symbole de pureté et d’innocence.

Dans la culture populaire, la perle est la pierre de naissance du mois de juin. Pourquoi ne pas considérer les prénoms proposés ci-dessous pour une petite fille née au début de l’été ?

Vermeer

Perle – Avec sa signification transparente, le prénom Perle est le plus évident de cette sélection. En France, il demeure bien rare avec une centaine de naissances seulement chaque année. Le prénom Perla apparaît également à l’état civil, avec une cinquantaine d’attributions.

Dans les pays anglo-saxons en revanche, Pearl est un prénom classique, à l’instar de Ruby. Ainsi à la fin du 19ème siècle aux Etats-Unis, Pearl avait sa place dans le Top 25 des prénoms les plus attribués. Oublié pour un temps, il revient en force depuis quelques années, notamment en second prénom ; certains spécialistes lui prédisent d’ailleurs un succès comparable à l’incontournable Rose !

Si le prénom Perle vous plait mais que vous n’osez pas le donner tel quel, voici quelques variantes qui pourraient vous séduire : Perline, Pernelle, Pernille ou encore Perlette !

Marguerite – Du latin « Margarita », lui-même emprunt au grec ancien « Margarites », le prénom Marguerite signifie « perle », et n’a donc aucun lien étymologique avec à la fleur du même nom. Introduit au Ier siècle à Rome, le prénom Marguerite s’est rapidement répandu. Mais c’est au Moyen Âge qu’il connut son heure de gloire, lorsque les Croisés, de retour d’Orient, firent connaître les incroyables légendes liées au culte de Sainte Marguerite. On le retrouve dans bon nombre de pays européens : Gretchen en Allemagne, Margit en Suède, Griet aux Pays-Bas, Margaret en Écosse et en Grande-Bretagne (où l’adorable diminutif Maisie est aujourd’hui dans le Top 50 !).

En France, Marguerite atteignit le sommet de sa gloire au début du 20ème siècle avec un pic de près de 10 000 fillettes prénommées ainsi en 1906. Le succès de Marguerite commença à décliner dans les années 1920, pour finalement atteindre une fréquence d’attribution stable d’environ 130 naissances par an. Parions que Marguerite, prénom romantique et féminin à souhait, saura retrouver ses lettres de noblesse dans les années à venir !

En revanche, les diminutifs Margaux et Margot font l’objet d’un véritable engouement, et sont aujourd’hui 10 fois plus attribués que la forme longue ! Enfin, n’omettons pas de citer les jolies variantes régionales du prénom Marguerite : Magali dans le Midi méditerranéen, Maguelone – parfois orthographié Maguelonne – en occitan ou encore Clervie / Klervi en bretagne !

Poema et Poehina – Finissons cette jolie sélection par une invitation au voyage avec ces deux très beaux prénoms polynésiens qui signifient respectivement « perle des mers profondes » et « perle de la déesse de la lune ». Une bien jolie manière de faire référence à la perle, gemme fine et mystérieuse au travers des prénoms…

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Laisser un commentaire

wpDiscuz