Les jolis prénoms des “Misérables”

S’il me fallait citer un seul roman de la littérature française, ce serait probablement Les Misérables ! La force des personnages notamment en fait une oeuvre emblématique, qu’on ne se lasse pas de lire et relire (du moins en ce qui me concerne !). Je vous propose de nous pencher sur quelques prénoms du célèbre roman :

Les Misérables
Azelma
 
– On sait très peu de chose sur la fille cadette des Thénardier, soeur d’Éponine et Gavroche (et encore moins des deux autres garçons beaucoup plus jeunes, abandonnés par leurs parents). Ce personnage mineur est l’un des seuls encore en vie à la fin du roman :  Azelma émigrera avec son père aux Amériques, où ce dernier se fera « négrier ». Ce prénom rarissime (il n’est même pas référencé par l’INSEE) est probablement un dérivé du prénom Zélie, signifiant “solennelle” en latin.

Cosette – Cosette, de son vrai prénom Euphrasie, est la fille de Fantine et de Tholomyès. Devant le lit où Fantine expire, Jean Valjean fait la promesse à la défunte de s’occuper de sa fille Cosette. Il soustrait l’enfant aux griffes des Thénardier moyennant une forte somme d’argent. La vie de la fillette se trouve alors transformée et elle passe paisiblement le reste de son enfance dans un couvent de Paris où Jean Valjean devient jardinier. L’origine du surnom Cosette est discutée. Il est probablement à rapprocher du mot “causette”, qui désigne une petite conversation. Pour aller plus loin, je vous suggère de vous plonger dans le texte passionnant d’Yves Gohin, spécialiste de Victor Hugo, “Deux raisons d’être appelée Cosette ». Le prénom Cosette apparait régulièrement dans le registre d’état civil, bien qu’il s’y fait de plus en plus rare. En 1947 naissaient une cinquantaine de petites Cosette.

Éponine – Dans le roman de Victor Hugo, Éponine est l’aînée des enfants des Thénardier. Amoureuse de Marius, qui ne l’aimera jamais en retour. Le prénom Éponine provient de la même racine gauloise que le nom de la déesse Épona : épos, qui signifie “cheval”. Éponine est une Gauloise qui vécut au Ier siècle. Epouse d’un officier romain, Julius Sabinus, elle fut arrêtée avec lui et condamnée à mort parce qu’il s’était soulevé contre Rome au moment de la révolte de Civilis en 79. Elle est souvent présentée comme une sainte chrétienne, victime de l’empereur Vespasien. Elle est fêtée le 1er novembre.

Euphrasie – Il s’agit du véritable prénom de Cosette, la malheureuse petite domestique des Thénardier dans Les Misérables de Victor Hugo. Elle sera finalement recueillie et élevée comme sa fille par Jean Valjean, et épousera Marius. Euphrasie est un prénom féminin qui signifie « gaieté, joie » en grec ancien. Relativement fréquent au début du XXème siècle (100 naissances en 1902), il est aujourd’hui très peu usité. Les Euphrasie sont fêtées à différentes dates de l’année, en mémoire des nombreuses saintes chrétiennes ayant porté ce nom.

Fantine – Personnage central du roman de Victor Hugo, Fantine est la mère célibataire d’Euphrasie, alias Cosette. Afin de pouvoir travailler, elle est obligée de confier sa fille aux Thénardier, qui exerceront un chantage pour lui soutirer toujours plus d’argent. Fantine, à bout de ressources, n’aura d’alternative que de se faire fille publique. Fantine est la version féminine du prénom Fantin, lui même issu du latin infans signifiant “enfant”. Sa popularité ne cesse de croître depuis les années 1980 : 190 petites Fantine ont vu le jour en 2007, année record d’attribution depuis le début du siècle. Il est en léger recul depuis.

Félix – Félix Tholomyès est le père biologique de Cosette. “Amourette pour lui, passion pour elle.” On sait peu de chose sur cet étudiant, si ce n’est qu’il collectionnait les amantes et qu’il abandonna Fantine enceinte de leur enfant. Ce joli prénom masculin, qui signifie “heureux” en latin, a retrouvé ses lettres de noblesse dans les années 1990, et aujourd’hui ce sont près de 550 Félix qui naissent chaque année !

Gavroche – Gamin parisien gouailleur et débrouillard, Gavroche est le fils des Thénardier, et donc frère d’Azelma et Éponine. Il meurt sur les barricades lors de l’Insurrection républicaine de 1832, en tentant de récupérer des cartouches non brûlées pour ses camarades insurgés et en chantant une célèbre chanson qu’il n’a pas le temps d’achever. Victor Hugo l’avait d’abord appelé Chavroche. Le nom de Gavroche pourrait provenir du terme de “gavache”, francisation de gavacho, mot espagnol méprisant à l’égard des Français (malpropre) et dont le féminin gavacha signifie « fille publique ». L’écrivain pourrait avoir entendu tous ces mots lors de ses voyages en Espagne. Notons qu’il existe également le mot “gavauche”, terme de marine désignant un état de désordre dans l’arrimage et le gréement (Larousse). Ce prénom hugolien n’a jamais “percé” : en 2009, année record d’attribution, seuls 5 petits Gavroche ont vu le jour.

Marius – Marius Pontmercy, idéaliste républicain engagé et amoureux de Cosette, présente plusieurs points de ressemblance avec Victor Hugo jeune. L’étymologie du prénom Marius reste sujet de controverse : il pourrait être dérivé du mot latin mare, “la mer”, ou dérivé de Mars, dieu de la guerre dans la mythologie romaine. Beaucoup attribué dans les années 1900 (2000 naissances en 1910 !), le prénom Marius revient aujourd’hui en grande force (1100 attributions en 2011).

J’espère que cette petite liste de prénoms hugoliens vous a plu ! Passez une belle journée ! :)

Poster un Commentaire

6 commentaires sur "Les jolis prénoms des “Misérables”"

Laisser un commentaire

Classé par:   plus récent | plus ancien
Camille
Membre
Camille
Que de jolis prénoms ! Je crois que je les aime tous. :) J’aime beaucoup Marius et Félix, bien qu’ils reviennent à la mode aujourd’hui. Cosette, Fantine et Gavroche me plaisent énormément mais je ne sais pas si je pourrais les donner. Cosette et Gavroche sont un peu osés, quand-même, et Fantine me fait tellement penser à la pauvre Fantine du roman, je trouve la référence un peu,disons…”glauque”. Azelma et Euphrasie sont vraiment jolis, j’aime beaucoup les sonorités fortes (en “z” et en “fr”) que l’on voit peu pour les filles. Mon vrai coup de cœur, qui est bien placé… Read more »
Meenah
Membre

J’adore tous ces prénoms !

les mercredis jolis
Invité

merci de nous avoir rafraichit la mémoire, je me rappelais bien de Fantine (j’aime beaucoup la description qui est faite d’elle, “elle avait des perles dans la bouche et de l’or sur la tête” Hugo l’écrit beaucoup mieux que moi!) et tu as oublié Jean ;-)

Bene
Invité
Bene

Très jolis prénoms , moi j’ai osé …. Je suis maman d’une petite Fantine agee de presque 5 ans , c’est vrai que la vie de Fantine a été rude mais je trouve que la description faite de celle ci par Victor Hugo est si belle que cela nous a décidé à donner ce prénom. Et ne voulant pas de prénom trop connu cela collait bien à nos souhaits ! ( tout comme son free et sa sœur !!!)

Sissel
Invité
Sissel

Extraordinaire! Emouvant! Je vous bien remercie!

wpDiscuz