Jolie fratrie // Alice, Simon & Coline

C’est une belle histoire que je m’apprête à publier sur blog. Celle d’une lectrice (Coline) qui partage avec sa maman (Marie-Agnès) et sa soeur (Alice) une passion commune pour les prénoms. 

A la demande de ses filles, Marie-Agnès a accepté de venir témoigner sur Jolis Prénoms. Elle se replonge dans des souvenirs datant d’une trentaine d’année et dévoile l’histoire des prénoms de ses trois enfants devenus grands : AliceSimon et Coline. Un témoignage tendre et émouvant que vous aurez plaisir à découvrir !

“Seule à porter un prénom composé au milieu de sept frères et sœurs, je me suis intéressée assez jeune à leurs significations. Pendant mes grossesses, je me régalais à choisir le prénom de nos futurs enfants. J’ai ensuite très vite transmis ma passion à mes filles. Fidèles lectrices aujourd’hui du blog jolisprenoms.com, elles m’invitent à présent à témoigner et à vous partager l’histoire des prénoms de mes trois grands enfants.”

Alice

“ALICE, toi la première, notre numéro 1. C’est évident. Ton prénom commencera par la première lettre de l’alphabet. A comme AMOUR, le premier fruit de notre amour !

J’avais lu et relu dans les années 80, le livre de Claudette Combes « Les Enfants de la Joie ». Ce couple avait eu un enfant biologique puis, avait décidé d’adopter tous les suivants… Une multitude d’autres, une vingtaine peut-être. Une histoire invraisemblable. J’avais été très marquée par ce livre. J’en avais retenu que pour chacun de leurs enfants, ils leur donnaient un prénom commençant par A, comme Amour.

Tu t’annonces. Je vais rechercher le livre acheté dès mon adolescence « Un prénom pour la vie » de Pierre Le Rouzic, qui nous sera source d’inspiration. Mon mari et moi désirons un prénom court, plutôt ancien, simple et pas trop courant. Après une hésitation avec Adèle, nous restons sur notre premier choix : Alice.”

Simon

“Deux ans plus tard, une nouvelle grossesse se met en route… Nous ne souhaitons pas connaître ton sexe. Toutefois, tous les deux à l’échographie, nous voyons que tu es un garçon !

De passage chez mes cousins dans ma jeunesse, j’étais tombée sur l’autre face d’un 45 tours d’Hugues Aufray « Petit Simon ». C’était une chanson que je trouvais sublime. Elle ne passait jamais à la radio (contrairement à Céline et Santiano). Elle racontait l’histoire d’un petit garçon juif. J’en avais été très touchée et l’avais toujours gardée dans un coin de ma tête. 

Nos critères ne changent pas : un joli prénom, simple, que l’on n’entend pas à tous les coins de rue. Le prénom féminin Irène est à peine évoqué, tant nous sommes sûrs que tu seras un petit garçon. Le choix pour le doux prénom de SIMON coule sous le sens.”

Coline

‘Et puis, bébé numéro trois s’annonce ! Le choix se corse. L’évidence n’est plus la même. Nous ne voulons toujours pas connaître ton sexe. Je suis intérieurement persuadée que tu seras un garçon. Tu bouges dans tous les sens, donnes beaucoup de coups de pied. Je cherche un prénom masculin. J’aime la terminaison en « in » : Martin, Justin, Augustin… Colin ! Ca y est ! J’ai trouvé ! C’est simple, court, ancien, pas trop donné.

Mais là, le hic ! Contrairement aux choix précédents, mon homme n’est pas d’accord. « Ah non, c’est du « pichon » ça (“poisson” en ch’ti bien de chez nous). Nous n’allons pas appeler notre enfant par le nom d’un poisson ! »

Retour à zéro. Je laisse mes recherches de côté. Puis un jour, ton papa revient en disant : « Colin, je n’aime vraiment pas, mais COLINE par contre, je trouve ça très beau ». Pourquoi pas. Allons-y pour Coline ! Pour un garçon, nous nous étions finalement mis d’accord pour Augustin, peu courant à l’époque.

Tu viens au monde ! Oh une petite fille ! L’entourage est ravi par notre choix. Mais où avez-vous trouvé ce prénom ? (Il y a 26 ans, il était très peu donné). Merci Coline Serreau et ton fameux film  « Trois hommes et un couffin »).

Trois beaux enfants au joli prénom chacun !

Alice, toi qui mène la danse avec ton grand A majuscule. Ta droiture, ta clarté, ta franchise.

Simon, la grandeur de tes Six Monts comme tu l’es, du haut de tes presque deux mètres à l’âge adulte. De la hauteur, qui t’est bien nécessaire pour trouver ta place entre tes deux sœurs aux caractères bien trempés.

Et notre Coline, avec qui nous restons dans des hauteurs faites d’arrondis et de douceur !”

Vos enfants portent des prénoms anciens, rares et/ou originaux ? N’hésitez pas à témoigner et partagez avec nous votre Jolie Fratrie : contact@jolisprenoms.fr 

Poster un Commentaire

3 commentaires sur "Jolie fratrie // Alice, Simon & Coline"

Laisser un commentaire

Classé par:   plus récent | plus ancien
Angèle
Invité
Angèle

Quel beau témoignage imbibé d’amour maternel !

Sit
Invité
Sit

Très joli témoignage. Merci !

Banane
Invité
Banane

Très joli texte, merci pour le partage!

wpDiscuz