Jolie fratrie // Louis & Manon

Perrine est la maman d’un petit garçon de 3 ans et d’une petite poupée de 3 mois, Louis Manon. Cette fan de la première heure de Jolis Prénoms nous raconte sa passion pour les prénoms, celui de son fils arrêté depuis bien longtemps, et la recherche du prénom parfait pour leur deuxième enfant, une petite fille. Un prénom doux et intemporel, comme soufflé à l’oreille de la maman par le bébé lui-même. Une jolie histoire pleine de tendresse… 

Louis, Mikaël, Léon

Je suis votre blog depuis ma première grossesse avec passion. J’adore lire toutes ces histoires de prénoms, leurs significations, pourquoi les parents ont choisi tel ou tel prénom et comment ils les ont associés dans une fratrie. Cela m’a beaucoup aidé également lorsqu’il était venu le temps de choisir les prénoms que nous donnerions à nos enfants. Bref, je suis fan. J’ai toujours aimé les prénoms, je me rappelle qu’au collège, je faisais déjà des listes de prénoms pour mes futurs enfants. Je me lance alors aujourd’hui pour vous raconter l’histoire du prénom de mes enfants.

J’ai toujours voulu avoir des enfants très tôt, je ne sais pas pourquoi, mais c’était plus fort que moi. On s’est rencontré en 2009, j’avais 18 ans, lui 21. 2 ans après notre rencontre, je lui parlais déjà d’enfants. Et forcément, je lui parlais déjà de prénoms… Et, je me rappelle lui avoir dit que j’adorais le prénom Louis, et qu’un jour si j’avais un fils, j’aimerai qu’il s’appelle ainsi. Il se trouve que, sans le savoir au départ, le grand-père de mon mari s’appelait Louis (il est décédé quand il avait 9 ans). J’y voyais déjà un signe… Bref, Monsieur n’était pas prêt à avoir un enfant tout de suite, on a donc continué notre petit bonhomme de chemin, on s’est marié en  2014… Et puis, en 2015, notre petit amour s’est installé au creux de mon ventre. Et cette fois-ci, on a parlé sérieusement des prénoms.

On voulait savoir absolument le sexe, mais moi, avant de savoir le sexe je voulais qu’on choisisse tout de même un prénom de fille et un prénom de garçon. On a donc fait des listes pour des prénoms de fille : Manon était en tête, suivi de Zoé. Pour les prénoms de garçon, facile… c’était Louis, notre choix était décidé depuis longtemps. Arrive l’échographie du deuxième trimestre… ce sera donc notre petit Louis qui nous rejoindra le 29 janvier 2016. Et pour l’anecdote, la saint Louis est le 25 août et mon mari et moi nous sommes mis ensemble le 25 août 2009. C’était donc une évidence…

Pour les seconds prénoms, on a choisi de mettre le prénom de mon mari en seconde position, et Léon c’est un clin d’oeil à mon grand-père, comme ça Louis porte les prénoms de 2 de ses arrières-grand-pères. Pour nous, c’était important qu’il y ai une sorte d’héritage familial dans le choix des prénoms.”

Manon, Perrine, Lise, Apolline

“Presque 2 ans après l’arrivée de notre Louis, mon envie de devenir maman pour la seconde fois est très forte, mon mari lui est moins partant mais j’arrive finalement à le convaincre et je tombe enceinte très rapidement. Nous apprenons ma grossesse mi janvier 2018, et de nouveau je lui parle très rapidement de prénoms. Comme pour Louis, nous souhaitions savoir le sexe de ce futur bébé, mais je voulais absolument choisir un prénom de fille et un prénom de garçon avant de savoir. On se lance donc dans des listes… enfin moi je fais des listes et mon mari donne son avis !

Pour une fille, le prénom Manon que l’on avait choisi pour Louis s’il avait été une fille, revient sur le tapis. Mais je ne sais pas, j’ai l’impression de choisir la facilité, et je m’entête à trouver LE prénom coup de coeur. Je propose donc à mon mari : Valentine, Adèle, Victoria, Inès, Julia, Elise, Bertille. Avec un gros coup de coeur de mon côté pour Bertille, qui en plus, rappellerai ce côté familial auquel on tient, puisque mon arrière-grand-mère s’appelait Berthe. Rien n’y fait, il reste buté sur le prénom Manon. Un jour, il me propose Ambre, que j’aime beaucoup aussi, mais avec notre nom de famille ça ne colle pas.

Bref, on est indécis, on laisse tomber le prénom de fille pour l’instant. On cherche aussi pour un garçon, j’aime beaucoup Basile, Félix, Arsène… Monsieur n’aime rien de ce que je lui propose, même Antoine qu’il aimait bien à un moment, ne lui convient plus. Puis un jour, au fil de mes recherches, je tombe sur le prénom Elio. Il adore. On reste donc sur Elio pour un garçon. Sa signification “soleil” nous a beaucoup plu également. 

Nous voilà à l’échographie du deuxième trimestre et notre petite crevette sera une fille ! Bon, on reprend donc les discussions de prénoms puisque pour une fille on ne savait toujours pas… Il me re-propose Ambre, mais non définitivement, ça ne colle pas avec notre nom de famille et puis je ne sais pas, je sens que ce n’est pas SON prénom. Dans ma tête tout se mélange… et puis je me pose, et réfléchis tranquillement en posant les bases de ce qu’on cherche réellement : un prénom intemporel, facile à prononcer et à écrire, doux à l’oreille, qui suit avec le prénom Louis et avec notre nom de famille. Et puis là, finalement, c’est la révélation. On était dans un magasin, j’ai regardé mon mari en tenant un doudou dans les mains, et je lui ai demandé : “Qu’est ce que t’en penses de ce doudou pour notre petite Manon ?” Il a eu un sourire jusqu’aux oreilles. Nous accueillerons donc Manon, le 1er octobre 2018.

C’était finalement une évidence… tout collait : simple, intemporel, doux… et puis un petit lien avec son frère. Et quand je fermais les yeux, je voyais une Manon, comme si c’est elle qui m’avait guidé dans le choix définitif de son prénom.

Pour le deuxième prénom, on a mis le mien, suivi de Lise un prénom d’une tante de mon mari, et Apolline, dérivé d’Apollinaire, mon arrière arrière-grand-père. Et oui, toujours ce côté héritage familial qui nous plaît tant.

Les retours sur leur prénom ont toujours été positifs, même si on a eu le droit quand même à “Mais ce sont des prénoms qui sont dans les tops prénoms depuis quelques années, il y en a déjà plein !”… ça nous importe peu, car ils sont uniques et à part entière. Ils portent tous les deux leur prénom à merveille. Louis est très vif, gentil, câlin et attentionné envers sa petite soeur. Manon est souriante, très expressive, très éveillée déjà… douce mais elle montre son petit caractère qui me plaît bien ! Bref, ces deux-là font la paire et ça promet pour les années à venir.”

Vos enfants portent des prénoms anciens, rétro, rares, classiques, bohèmes et/ou originaux ? N’hésitez pas à témoigner et partagez avec nous votre Jolie Fratrie : contact@jolisprenoms.fr

Le Petit Bola : un cadeau symbolique et raffiné pour une future maman

Chez Jolis Prénoms, on est toujours à l’affut d’idées cadeau pour future maman, qu’elle soit maman louve, maman cool ou maman poule. Et on aime les jolis bijoux à la symbolique forte ! Alors lorsque la marque Le Petit Bola nous a contactés, notre cœur a fait boum !

Le Petit Bola est un créateur français de bolas de grossesse. Si vous ignorez ce qu’est un bola, c’est un bijou de maternité qui émet un discret tintement grâce au petit grelot qu’il renferme. Cette douce mélodie berce et calme le bébé dès ses premières semaines dans le ventre de sa maman. Après la naissance, cette musique familière contribuera à le rassurer et à l’apaiser. La petite astuce : le pendentif peut être cousu dans une peluche afin qu’elle émette à son tour le son protecteur !

Toutes les créations Le Petit Bola sont imaginées et fabriquées en France, dans un atelier de la Drôme. Les créateurs, Florian et Emilie, sont les parents d’une petite fille au joli prénom, Charlotte, née en novembre 2018. Un prénom qu’ils avaient choisi de longue date ; le seul sur lequel ils étaient d’accord !

Le Petit Bola propose des modèles uniques, tous plus jolis les uns que les autres. Parmi eux, la collection agrémentée de pierres semi-précieuses se décline dans une palette de délicats coloris : aigue marine, améthyste ou quartz rose. Coup de cœur pour le modèle Blanche, avec son élégante couleur cuivrée et son petit trèfle en pierre de jade blanc. Une pierre qui aurait des vertus calmantes et apaisantes… de bon augure pour de jeunes parents ! On craque aussi pour la collection personnalisable qui permet de faire graver des petites médailles aux initiales de son choix. Comme celles des futurs parents, des aînés… ou pourquoi pas celles du prénom choisi pour bébé ? Tel un doux secret bien gardé, un lien invisible avec ce petit être lové dans ce ventre qui s’arrondit.

Toutes les commandes sont délicatement emballées, expédiées le jour-même et accompagnées d’une adorable carte calligraphiée et de petites douceurs. Un très joli cadeau pour fêter l’annonce d’une grossesse, gâter une future maman et accueillir avec douceur un petit bébé  

Retrouvez toutes les créations Le Petit Bola sur www.lepetitbola.fr

Jolie fratrie // Anaïs, Camille, Inès & Flore

Ségolène est à la tête d’une tribu de quatre filles âgées de 7 ans à 2 mois prénommées Anaïs, Camille, Inès & Flore. Elle revient sur les choix des prénoms de ses petites poupées. Des choix simples et spontanés, et de doux clin d’oeil aux prénoms des marraines. Ségolène nous raconte…

Anaïs, Emma, Hélène

“Lors de cette première grossesse, j’avais le prénom Anaïs en tête depuis l’adolescence car je connaissais une petite fille prénommée ainsi qui me faisait craquer ! Elle était toute blonde et avait un air coquin… Je l’ai donc tout naturellement proposé à mon mari qui l’a aimé tout de suite ! 

Emma, son deuxième prénom, était un prénom que nous aimions tous les deux mais qui n’allait pas avec notre nom de famille. Nous nous sommes dit qu’en seconde position, il serait parfait. Hélène est le prénom de sa marraine qui a, comme les autres marraines de nos filles, une place importante dans nos vies !”

Camille, Chloé, Valentine

“C’est mon mari qui m’a suggéré le prénom Camille et je l’ai adopté sans hésiter ! Nous l’aimions tous les deux et ce prénom lui va comme un gant ! 

Chloé, son deuxième prénom, est un prénom que nous aimions bien également mais que nous ne pouvions donner car l’un de mes cousin venait de nommer sa deuxième fille Chloé et qu’il avait déjà une aînée au doux prénom d’Anaïs… Valentine est également un clin d’oeil au prénom de sa marraine.”

Inès, Victoire, Clémence

“Inès est un prénom que j’ai découvert lorsque j’étais étudiante, en faisait du babysitting. Je gardais une fratrie de cinq enfants dont l’une des petites filles portait ce prénom. Je l’ai suggéré à mon mari et ce fut une évidence pour lui car il allait bien avec les prénoms de ses soeurs, critère qui est important pour nous ! 

Victoire est un prénom que nous aimions aussi beaucoup et qui a un sens et une signification particulières pour nous car il évoque La Victoire ! Et l’arrivée de notre Inès fut une véritable victoire pour nous, qui l’attendions depuis des mois… Comme ses soeurs, Clémence est le prénom de sa marraine.”

Flore, Elise, Clara

“Flore est un prénom coup de coeur pour moi. Je l’ai découvert en lisant un article sur la fausse couche et la douleur qu’elle engendre. Son auteur s’appelait Flore. Ce sujet ne me laisse pas insensible, puisque nous en avons vécu trois et ce fut difficile…

Notre petite Flore est notre quatrième petit miracle ! 

Son deuxième prénom, Elise, est un prénom qui a toujours figuré dans nos listes et que nous apprécions énormément. Il était évident pour cette petite dernière de le donner enfin ! Enfin, Clara, prénom de sa marraine.”

Vos enfants portent des prénoms anciens, rétro, rares, classiques, bohèmes et/ou originaux ? N’hésitez pas à témoigner et partagez avec nous votre Jolie Fratrie : contact@jolisprenoms.fr