La jolie histoire d’un prénom // Victoire

Julie est la maman d’une adorable Victoire de 4 mois. Une petite fille au prénom prédestiné, elle qui est née un 8 mai, jour de la fête de la victoire et dont la venue au monde, très compliquée, a été sa première bataille. Comme quoi, en matière de prénoms, le destin fait parfois bien les choses ! Julie nous raconte…

Victoire, Sixtine, Julianna

“Après 11 ans d’amour, mon mari et moi souhaitons enfin franchir le cap et construire notre famille. Je tombe enceinte dès le premier mois et arrivent alors les premières “vraies” conversations sur les prénoms. Ayant déjà 5 neveux/nièces nous avons eu de nombreuses fois l’occasion d’en discuter, et sommes déjà d’accord sur le style que nous recherchons, chic et ancien, mais cette fois c’est concret. Certains de nos prénoms “d’avant” ne nous plaisent plus, d’autres reviennent…

Nous ne souhaitons pas connaitre le sexe du bébé, il nous faut alors nous mettre d’accord sur deux prénoms. Pour un garçon nous voulons un prénom italien (origines italiennes dans nos familles respectives) ; nous le gardons pour un futur bébé car nous avons eu un coup de cœur sur un prénom que nous n’avons encore jamais entendu en France.

Dès l’instant où j’ai su que j’étais enceinte, je me suis dis que si c’était une fille je voulais l’appeler Victoire ! Prénom qui plaisait au papa je le savais, on se met alors vite d’accord. Mais avec les hormones de la grossesse, je me suis mise à douter, puis on a eu un autre prénom coup de cœur (que l’on garde pour une éventuelle prochaine poupée), on s’est mis à hésiter (enfin surtout moi) et puis naturellement Victoire est revenue.

Son deuxième prénom, Sixtine, est un prénom que l’on adore depuis des années, “si on a une fille on l’appellera Sixtine”, mais lorsque la grossesse est devenue concrète, nous avons souhaité le garder en deuxième prénom et non en principal. Cela nous plaisait d’autant plus car notre fille est la première de mon coté (Victoire, la première) et la sixième du coté de mon mari (Sixtine voulant dire 6), on aimait bien ce clin d’œil, sans l’avoir fait exprès.

Julianna, Julie en polonais, comme un clin d’oeil à mon propre prénom. C’est également le prénom de la grand-mère de ma grand-mère.

Notre fille n’a jamais aussi bien porté son prénom puisqu’elle elle est entrée dans nos vies le 8 mai dernier, jour de la Victoire ! Elle est arrivée 4 jours après terme, la probabilité qu’elle naisse ce jour-là n’était donc pas énorme… et pour autant cela ne nous a pas traversé l’esprit de changer de prénom ! On en rigolait même sur la table d’accouchement le 7 au soir, on s’est dit “allez, si c’est une fille, autant qu’elle arrive le 8, tout le monde s’en rappellera !”

Enfin, l’accouchement fut très compliqué, et on a appris par la suite qu’elle aurait pu y rester. Ce prénom lui va donc à merveille ! Ma fille porte un prénom rempli d’histoire, son histoire.”

Votre enfant porte un prénom ancien, rare et/ou original ? N’hésitez pas à témoigner et partagez avec nous la Jolie Histoire de son Prénom : contact@jolisprenoms.fr

1
Poster un Commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  Subscribe  
plus récent plus ancien
Notify of
bé
Invité

Quel beau prénom ! Quelle histoire superbe !!
Et quelle petite fille magnifique, une beauté !!
Félicitations ! Plein de bonheur