Jolie fratrie // Thomas, Hugh & Thaïs

Le choix du prénom dans un couple mixte : entre compromis et coups de cœur… Constance est française. Elle vit en Angleterre avec son mari, Mark, British et fier de l’être. Ils sont les heureux parents de 3 enfants prénommés Thomas, Hugh Thaïs. S’ils ont fait le choix d’un prénom multiculturel pour leur premier garçon, Constance et Mark se sont tournés vers un prénom anglais, puis français pour leurs deuxième et troisième enfants. De jolis prénoms qui reflètent les différentes cultures et origines de leur famille. Un témoignage à lire absolument !

Thomas

« Pour comprendre l’histoire derrière leurs prénoms, il faut remonter à bien avant leur naissance. J’ai toujours aimé les prénoms avec du cachet, plutôt (voire très) français… Brieuc, Aloïs et Astrid ont longtemps accompagné mes rêves d’être maman un jour.

Et puis j’ai rencontré Mark, celui qui deviendra mon mari deux ans plus tard. Très British et fier de l’être, il est arrivé dans ma vie avec ses rêves de Heather, Amy, Amelia et… nous avons su dès le début que choisir les prénoms de nos enfants allait nous donner du fil à retordre !

Il a été le premier à suggérer Thomas si notre premier était un garçon. Prénom qui marche dans les deux langues, facile pour nos deux familles, prénom assez commun mais cependant chargé d’histoire et surtout qui donnerait à notre enfant un saint patron (ce qui était très important pour moi)… Je n’ai pas eu de coup de cœur directement, mais j’ai appris à l’aimer en imaginant mon bébé le porter, et j’en suis tombée amoureuse en même temps que je suis tombée amoureuse de mon petit garçon à sa naissance en 2014.

Je n’ai jamais regretté notre choix, notre Thomas le porte à ravir, doux, aimant, plein de vie et de générosité, nous pouvons à la fois diminuer ce prénom versatile en Tom (ce qui est adorable les premières années !) tout en le prononçant différemment, tantôt à la française, tantôt à l’anglaise. Cela ne le gêne pas le moins du monde, au contraire, cela lui rappelle la jolie histoire de sa double nationalité. »

Hugh

« Thomas avait 6 mois quand j’ai su que j’étais de nouveau enceinte. Cette fois, nous avons demandé à savoir le sexe de notre bébé, qui était un deuxième garçon… Je me voyais de plus en plus passer le reste de ma vie en Angleterre, mon mode de vie et même mes habitudes étaient résolument marquées British depuis que j’étais devenue maman, et un prénom plutôt anglais s’imposait de plus en plus pour moi.

Nous avons appelé ce bébé Elliott pendant les 5 derniers mois de ma grossesse… jusqu’à ce qu’une nuit, Hugues s’impose à moi comme une évidence. Je n’y avais jamais pensé auparavant, mais j’ai eu un coup de foudre pour la masculinité et le cachet de ce prénom chargé d’histoire. Les négociations avec mon mari ont été rudes, car c’est un prénom difficilement traduisible en anglais ! Mais quand il m’a suggéré Hugh (prononcé « Yiu » en anglais, et Hugues en français), j’ai adoré ajouter une orthographe différente à ce prénom – ce qui lui ajoutait encore de la personnalité – et trouver un prénom vraiment peu commun pour un petit garçon en Angleterre… et l’avenir nous a donné raison !

De la personnalité, notre petit Hugh, né en 2016, en a à revendre, il est passionné, indépendant, plein de feu, passe d’un extrême à l’autre en une minute… avec autant de fougue que son prénom. Prénom royal, il s’accorde tout à fait à celui de son grand frère, tout comme nos garçons s’entendent comme deux meilleurs amis. »

Thaïs

« Et puis, il y a Thaïs. Notre petite dernière, notre princesse, née en 2018. Nous étions tellement sûrs qu’elle serait un garçon que nous avons attendu notre troisième échographie avant de se mettre d’accord sur son prénom. Cette fois-ci, pas de négociations, mon mari, après deux enfants aux prénoms plutôt anglais, a été ravi de ma suggestion de lui donner un prénom qui reflète ma nationalité française. Nous sommes tombés d’accord sur Thaïs comme si cela avait toujours été notre projet, Mark a été heureux de surprendre son entourage avec un prénom qu’il ne connaissait pas, le TH rappelle le prénom de son grand frère Thomas, nous gardons des H dans les prénoms de chacun de nos enfants ce qui leur assure une harmonie mais qui leur donne aussi une intonation bien particulière, personnelle.

Bref, nous nous reconnaissons dans le prénom de Thaïs, à l’image de notre vie, de notre relation, de notre famille, qui a évolué, mûri… un prénom qui n’aurait certainement pas marché si notre ainé avait été une fille, mais qui nous rejoint parfaitement là où nous en sommes aujourd’hui. Nous savons que nous devrons préparer notre petite fille à expliquer l’histoire et l’orthographe de son prénom dans l’environnement anglais dans lequel elle grandira certainement, mais la douceur et la féminité de ce prénom de caractère combinées au cosmopolitisme et à la bienveillance des anglais lui rendra la tâche facile, et qui de mieux placée qu’elle pour parler de ses origines ? »

Vos enfants portent des prénoms anciens, rétro, rares, classiques, bohèmes et/ou originaux ? N’hésitez pas à témoigner et partagez avec nous votre Jolie Fratrie : contact@jolisprenoms.fr

Poster un Commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  Subscribe  
Notify of