Jolie fratrie // Ombeline, Louise & Auguste

Anne-Laure est la maman de trois enfants aux jolis prénoms : Ombeline, Louise et Auguste. Trois blondinets aux yeux clairs qui portent à merveille leurs beaux prénoms. Des prénoms anciens et historiques qui forment un trio doux et raffiné. Anne-Laure nous raconte… 

Ombeline, Claude, Marie

Lorsque j’ai su que j’étais enceinte la première fois, je désirais secrètement une fille car j’avais un coup de cœur pour le prénom Louise depuis une dizaine d’années. J’avais oublié un détail, il faut être deux pour choisir un prénom et lorsque je l’ai soumis à mon mari, celui-ci m’a opposé un refus catégorique. Ce prénom ne lui plaisait pas du tout et impossible de lui faire changer d’avis. Non et non (c’est le côté breton de mon mari Erwann).

A la deuxième échographie, nous avons su que nous attendions une fille. Les choses sérieuses ont commencé et je devais à regret faire une croix sur le prénom Louise.

C’est vers internet et les forums de discussion que je me suis tournée pour trouver son prénom. C’est un peu tabou de l’avouer ouvertement mais j’étais alors à la recherche d’un prénom à connotation “bourgeois-catholique” et ce sont ces mots clés que j’ai tapés sur le moteur de recherche. Je remontais les fils de discussion de mamans (on ne voit qu’elles surtout) qui cherchaient comme moi un prénom pour leurs futurs enfants. Et je sélectionnais les prénoms féminins qui me plaisaient. Puis je les soumettais à mon mari le soir. Aucun ne lui plaisait. De son côté, je lui ai demandé de chercher un prénom. Et lorsqu’il m’a soumis sa liste, je n’étais pas vraiment emballée. Sa liste comportait des prénoms en vogue dans les années 80 (année de notre naissance) mais plus vraiment maintenant. Il cherchait son inspiration dans les prénoms de personnes de son entourage qui avaient à peu près le même âge que nous. Je suis peut-être un peu contradictoire mais j’étais à la recherche d’un prénom peu courant mais je voulais aussi suivre un peu la tendance et celle-ci était plutôt dans les prénoms portés par des personnes centenaires ou décédées. D’ailleurs, une phrase avait retenu mon attention à l’époque : “Une fois qu’un prénom a atteint son seuil de saturation, il tombe dans le purgatoire et ne peut en sortir que si les porteurs vivants ont disparu”. C’est donc plutôt vers les prénoms de nos aïeux décédés que je cherchais et non parmi ceux de nos copains.

Aucun prénom de ma liste ne trouvait grâce à ses yeux et puis un jour, je lui ai sorti Ombeline et là, contre toute attente, il m’a dit : “j’adore”. J’ai appris après coup qu’il avait connu une Ombeline pendant ses années d’études supérieures et celle-ci était comme par hasard mignonne. Ah les hommes, si elle avait été laide, je ne sais pas ce qu’il aurait pensé de mon prénom. Ainsi, notre première fille s’est appelée Ombeline et elle porte ce prénom à merveille. J’aime sa sonorité, sa rareté et son histoire ; Sainte Ombeline était la sœur de Saint Bernard et elle a connu une vie un peu frivole avant de rentrer dans le droit chemin. Ma Ombeline a aujourd’hui 6 ans. Ma mère n’était au départ pas très enthousiaste. Elle trouvait ce prénom trop long. Elle avait également peur qu’on le prononce mal, que le E soit mangé et qu’on l’appelle Ombline. C’était également ma crainte. Au final, les gens prononcent très bien son prénom et ma mère l’apprécie finalement beaucoup.”

Louise, Augustine, Renée

A ma deuxième grossesse, lorsque nous avons su que nous attendions une deuxième fille, je n’avais pas oublié le prénom Louise. Cette fois-ci, mon mari n’était plus si contre. Entre temps, une connaissance à lui avait appelé sa fille Louise. Ce prénom a alors fait partie de notre liste. Le seul souci pour moi était que la popularité de ce prénom ne faisait que se renforcer et j’avais peur que notre fille se retrouve avec 4 autres Louise dans sa classe. Deux autres prénoms nous plaisaient beaucoup à tous les deux : Joséphine et Adèle et jusqu’au terme de ma grossesse, nous n’arrivions pas à faire un choix. Louise et Adèle étaient déjà très populaires à l’époque et j’avais peur que cela ne s’accentue. Pour Joséphine, c’est le fait qu’il soit en 3 syllabes et qu’il se termine en -ine comme Ombeline qui me dérangeait.

Bref, nous n’arrivions pas à nous décider et c’est ma mère qui m’a aidé à faire notre choix. J’étais alors à 3 semaines du terme. Pour elle, Adèle risquait de devenir encore plus à la mode, à l’inverse de Louise. Je l’ai écouté et c’est plutôt l’inverse qui s’est produit. Louise qui était plutôt en milieu de classement du top 10 des prénoms populaires s’est retrouvé numéro un pendant plusieurs années. Mais je ne regrette pas notre choix. Notre Louise est unique pour nous et ce prénom lui va si bien. C’est une petite coquine très débrouillarde. Elle a aujourd’hui 3 ans et demi.”

Auguste, Gaspard

Pour ma troisième grossesse, nous avons eu la joie d’apprendre que j’attendais un garçon. Le seul souci est qu’entre temps, ma liste de prénoms de filles s’était bien étoffée et je n’avais aucune inspiration pour les prénoms de garçons. C’est mon mari qui a eu alors l’idée d’Auguste. Son grand-père s’appelait ainsi et il avait une grande admiration pour lui. Je n’étais pas réticente à l’idée de ce prénom. Il me plaisait beaucoup d’ailleurs mais j’avais tout de même un petit blocage ; peur que ce prénom soit lourd à porter d’un point de vu généalogique (j’appris entre temps que mon arrière-grand-père s’appelait également Auguste) mais aussi qu’il soit trop rare pour sa génération et donc difficile à porter. Il y avait aussi d’autres prénoms de garçons qui me plaisaient mais soit ils avaient déjà été attribués dans mon entourage comme Joseph, Vianney, Théophile soit ils ne plaisaient pas du tout à mon mari comme Jean ou Brieuc.

Ma grossesse était déjà bien avancée lorsque nous nous sommes mis d’accord sur deux prénoms : Auguste et Gaspard. De mon côté, j’avais une petite préférence pour Gaspard. Mon mari était quant à lui moyennement emballé par ce prénom car il est assez populaire dans le milieu bobo parisien et il ne voulait pas recommencer avec un prénom trop à la mode comme Louise. Nous avons attendu le jour de mon accouchement pour faire notre choix entre Auguste et Gaspard et c’est une fois installés dans la salle d’accouchement que nous avons dit banco pour Auguste. Pour moi, c’est un beau prénom qui a une histoire et qui se démarque d’Augustin qui est beaucoup donné. Auguste a aujourd’hui 10 mois.”

Vos enfants portent des prénoms anciens, rares et/ou originaux ? N’hésitez pas à témoigner et partagez avec nous votre Jolie Fratrie : contact@jolisprenoms.fr 

3
Poster un Commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  Subscribe  
plus récent plus ancien
Notify of
Sassier
Invité
Sassier

Très jolie fratrie, très bon choix…

Fégustine
Invité
Fégustine

De bien jolis prénoms et des similitudes troublantes avec “ma” fratrie.

Adélaïde / Etoile du Nord
Invité
Adélaïde / Etoile du Nord

De ravissants prénoms avec de jolies histoires. J’adore Louise ♡ (mais pas mon mari et un peu courant à mon goût), j’aurais pu le donner !