Jolie fratrie // Erwann, Mathilde, Solveig & Esteban

Laurence et Yann sont les heureux parents de 4 adolescents : Erwann, Mathilde, Solveig et Esteban. Des prénoms colorés et nuancés pour une fratrie qui invite au voyage ! Laurence nous raconte le choix des prénoms, un véritable enjeu pour ces deux parents enseignants, confrontés chaque jour aux prénoms et leurs personnalités. 

Vous pouvez suivre les aventures de cette maman et de ses #fab4 sur son compte Instagram.

#Fab4 D’aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours rêvé d’avoir des enfants pour leur choisir des prénoms (mais pas que bien sûr !). Adolescente, j’écrivais beaucoup d’histoires et le choix des prénoms des personnages me réjouissait. 

Avec Yann, mon mari, nous avons eu 4 enfants en moins de 6 ans ! De quoi assouvir ma passion ! Mais enceinte de notre premier enfant, j’ai compris toute la responsabilité qu’il nous incombait : il allait devoir assumer toute sa vie le premier choix que nous allions lui imposer. Celui sur lequel il ne pourrait jamais revenir. Impressionnant et exaltant à la fois.”

Erwann

“Outre ce premier sentiment, enceinte de notre premier enfant, j’ai découvert l’art de la négociation : car si nous étions deux, nous serions deux dans le choix du prénom. J’ai toujours su que si j’avais un garçon, je l’appellerai Amaury ! C’est donc pourquoi notre aîné se prénomme Erwann ! Yann a mis un véto catégorique sur ce prénom bien aidé par le futur parrain de notre fils ayant affirmé « Amaury ça fait amora ». Les jeux de mots sur les prénoms, il faut dire qu’on connaît : Yann est professeur des écoles, moi professeure en lycée : nous entendons chaque jour nos élèves trouver l’improbable moquerie ! 

Ajoutons à cela un nom de famille commençant par le son « je » et finissant par « in » : adieu les Benjamin, Justin, Jules, Julien déjà il y a la mode il y a 16 ans ! 

Nous ajouterons à cette liste de contraintes une volonté paternelle de ne pas engendrer une fratrie aux prénoms très classiques et assez connotés (je le cite) « rouge et vert à serre-tête ». J’avais en tête pour les futurs frères et sœurs de ce premier bébé : Constance, Charlotte, Bertille, Guilhem… il a voulu y couper court dès le premier ! 

J’ai proposé Grégoire ou Renaud : impossible, mon père est viticulteur ! Grégoire une marque de machine à vendanger, Renaud celle de son tracteur !

A ce rythme-là, à presque 8 mois de grossesse, nous n’avions toujours pas décidé du prénom de notre petit gars ! Et puis Yann a proposé de nouveau Erwann, prénom que j’avais mis de côté. J’avais peur qu’on ne sache pas le prononcer « erouan ? ervan ? ». Des vacances en Bretagne cet été là m’ont finalement convaincues. Là-bas, le prénom est courant. Et puis je me suis souvenue que dans mes histoires d’adolescente, il y avait les jumeaux « Yann et Erwann », un signe ! 

Quand Erwann est né, on nous a dit « un prénom breton comme son père ?! ». Le plus drôle c’est qu’on n’y avait pas du tout pensé ! Yann n’a de breton que le prénom ! Nous ne souhaitions pas une ressemblance : chacun son prénom, chacun son identité ! 

Il porte en 2ème prénom celui de son parrain : Nicolas qui est aussi un prénom très courant dans ma famille paternelle.”

ERWANN

Mathilde

“Quand la petite sœur d’Erwann est arrivée moins de 11 mois plus tard, nous n’avons absolument pas négocié : si Erwann avait été une fille, il se serait appelé Mathilde et nous étions tous les deux encore d’accord ! J’avais ce prénom en tête depuis toute petite : c’est l’héroïne d’un roman de Claude Michelet « des grives aux loups » qui évoque l’Histoire des paysans de France. Enfant, j’ai regardé l’adaptation télé de ce livre en famille et j’avais été éblouie par cette Mathilde née en 1900. Notre Mathilde est née juste un siècle plus tard ! Sur son faire-part de naissance, nous y avons associé les paroles de Brel « sacrée Mathilde puisque te v’la ! ». 

Son deuxième prénom est Valérie comme sa marraine.”

Mathilde

Solveig

“Pour notre troisième enfant qui s’est annoncé être une petite fille, j’avais Charlotte ou Rose en tête. Mais Yann m’a proposé une liste de prénoms plus originaux (comme Gaïa !) qui m’a surprise. Alors nous sommes partis à la recherche d’un prénom différent. Solveig est ressortie de ma mémoire : j’avais entendu ce prénom en vacances quand j’étais adolescente ! Je pensais que c’était un prénom breton mais il est en fait scandinave. La référence scandinave nous a plu aussitôt, forte en symbole pour nous. C’est quand j’étais étudiante Erasmus en Finlande que j’ai connu Yann. Ensemble nous avons visité la Scandinavie. Quoi de mieux ! Solveig (se prononce à l’origine « Soul-veille ») signifie « chemin du soleil » : le prénom idéal pour une petite fille rayonnante née en pleine canicule de 2003 !

Le prénom a surpris car inconnu de nos proches. Les mélomanes le connaissent par contre très bien : c’est une chanson de la pièce théâtrale Peer Gynt.

Elle porte en 2ème prénom celui de sa marraine : Catherine.”

SOLVEIG

Esteban

“Quand nous avons su que nous attendions un deuxième petit gars, 20 mois plus tard, j’ai retenté Amaury mais en vain ! Esteban s’est imposé rapidement à nous ! Avec les prénoms de ses frère et sœurs, nous avions entamé un tour d’Europe, il nous manquait un prénom du Sud ! Pour deux anciens étudiants en histoire, enfants à l’époque de Candy et Tom Sawyer, Esteban était une référence évidente tout droit sorti « des mystérieuses cités d’or ». Nous adorons ce dessin animé et le personnage principal qui porte le prénom éponyme. Quand on nous demande si c’est en rapport, on répond « on aimait beaucoup Goldorak mais on le trouvait un peu connoté ! ». Depuis sa naissance, nous passons chaque année des vacances très heureuses en Espagne : son prénom est donc le symbole de notre attachement familial à ce pays. 

Quand il est né, on nous a refait le coup de la sonorité : un prénom qui finit par « an » » comme son père et son frère. Nous n’y avions pas pensé. Ça fait un peu monomaniaque de la syllabe mais c’est vraiment involontaire : nous avons tous les six des prénoms (et des personnalités !) très différents ! 

Esteban porte en deuxième prénom celui de son parrain : Stéphane. Un comble car les deux prénoms ont la même origine et donc la même signification ! Mais nous n’allions pas changer notre tradition du 2ème prénom et on aime bien qu’il y ait ce lien supplémentaire entre eux.”

ESTEBAN

“Nous nous sommes arrêtés à 4 enfants. Ils sont tous désormais adolescents entre 11 et 16 ans. Erwann nous remercie à chaque fois qu’on en parle de ne pas l’avoir appelé Amaury ! Mathilde au caractère bien trempé, prénom germanique oblige, nous demande « pourquoi elle est la seule à ne pas avoir un prénom original ! ». Solveig est toujours aussi solaire et Esteban notre « enfant du soleil » a surtout un pied sur la Lune ! Sur Instagram, je les surnomme nos #Fab4 et ça leur va bien :)”

KODAK Digital Still Camera

Vos enfants portent des prénoms anciens, rares et/ou originaux ? N’hésitez pas à témoigner et partagez avec nous votre Jolie Fratrie : contact@jolisprenoms.fr

Poster un Commentaire

2 commentaires sur "Jolie fratrie // Erwann, Mathilde, Solveig & Esteban"

Laisser un commentaire

Classé par:   plus récent | plus ancien
bé
Invité

Superbe histoire encore. Et qu’ils sont beaux !!
Mathilde a un très beau prénom, qu’elle en soit fière. Et génial l’idée du faire part. Ma fille porte sa forme médiévale : Mahaut.
Solveig : j’adore aussi ! Quand je l’entends, j’imagine un pays mystérieux, froid, mais nature, zen et poétique. Donc une femme féminine, nature et forte.

Catherine
Invité
Catherine

Et bien je suis vexée car maman d’un Amaury !!! Amora ne nous a jamais traversé l’esprit , ni celui de mes 3 plus grands : ))

wpDiscuz