Ernestine

Genre : F
Origine d’Ernestine : « ernst » (allemand)
Signification d’Ernestine : sérieux
Popularité en 2012 : #1646
Fête : 7 novembre

Tout comme Ernest, Ernestine signifie grave, sérieux, studieux et fut attribué principalement à la fin du 19ème siècle. Ainsi en 1902, 750 Ernestine voyaient le jour, contre une trentaine seulement en 2012 !

Parmi les Ernestine célèbres, citons Ernestine Schumann-Heink, cantatrice américaine d’origine autrichienne connue pour ses nombreuses interprétations des œuvres de Wagner. L’alpiniste française Ernestine Tavernier fut quant à elle la première femme à avoir gravi le pic d’Aneto, point culminant des Pyrénées, en 1849.

Ernestine n’est pas absente des œuvres de fiction.  Ernestine est un personnage d’une nouvelle de Stendhal « Ernestine ou la naissance de l’amour », publiée en appendice de l’essai « De l’amour » (1822). Dans la chronique « Etretat », publiée en 1880 dans le quotidien Gil Blas, Guy de Maupassant (sous le pseudonyme de Maufrigneuse), dresse le portait de la belle Ernestine, « une aubergiste d’une beauté puissante et simple, une fille des champs, une fille de la terre, une paysanne vigoureuse ».

Quasi absent de l’état civil depuis 1940, le prénom Ernestine résonne de plus en plus souvent dans les cours de récréation. Sa terminaison en « ine » l’inscrit dans la veine des prénoms rétros qui reviennent ! Désuet à souhait, Ernestine pourrait bien séduire des parents à la recherche d’un prénom rare mais néanmoins connu pour leur fille.