Archives de catégorie : la jolie histoire d’un prénom

La jolie histoire d’un prénom // Églantine

Noémie est la maman d’une adorable petite fille prénommée Églantine. Elle nous raconte le coup de cœur pour ce prénom qui mêle douceur et piquant, le clin d’œil discret à d’autres membres de sa famille portant des prénoms de fleurs, ou bien encore l’implication des parrain et marraine dans le choix des prénoms secondaires. Un joli petit récit qui montre une fois de plus qu’en matière de choix de prénom, écouter son cœur est la meilleure des choses à faire !

Églantine, Emma, Olivia

Avec mon mari nous avions toujours imaginé une petite Jade à nos côtés. Mais une fois enceinte ce projet de prénom ne convenait plus à nos attentes. Ne voulant pas connaître le sexe de notre futur enfant nous avions la tâche d’en trouver deux à notre goût. Mon entourage en général me prédisait un garçon et à force d’entendre cela, mon inconscient a fini par y croire. 

Nous avons eu une fille contre toute attente donc… (sauf celle de mon grand-père parti malheureusement 2 semaines avant l’arrivée de bébé). Lorsqu’elle est née notre première pensée fut pour lui, en riant et en disant : « Il avait raison ! ». 

C’est le prénom Églantine pour lequel nous avons eu un coup de cœur respectif. Un joli mélange entre douceur et piquant. Un bon présage pour une fille. Nous n’avions que peu divulgué ce choix, étant convaincus de son essence.

Dans ma famille, il y a deux personnes (avant ma fille) qui portent des noms de fleur. Ma grand-mère Marguerite et mon père Guy. Nous étions ravis de continuer et perpétuer cet héritage familial, encore un signe que ce prénom était le bon. 

Nous avons eu quelques craintes par rapport au diminutif que les enfants pourraient donner à ce prénom. Une fois notre puce parmi nous, ces doutes se sont dissipés et son surnom est devenue une évidence : Egloo. 

A sa naissance, son prénom a fait l’unanimité. A l’inverse de ce que nous aurions pu imaginer, nous n’avons eu que de bons retours. 

Pour le choix des prénoms secondaires, nous nous sommes questionnés. De mon côté il n’y en a jamais eu. Mon mari en possède un. Nous avons décidé d’impliquer les futurs parrain et marraine, pour que chacun d’entre eux choisisse un prénom pour notre fille. Afin qu’à leur tour, ils puissent lui raconter l’histoire de sa venue. Le parrain a choisi Emma et la marraine a opté pour Olivia.

Envie d’en apprendre plus sur le prénom Églantine ? Découvrez la fiche prénom qui lui est dédiée.

Votre enfant porte un prénom ancien, rare et/ou original ? N’hésitez pas à témoigner et partagez avec nous la Jolie Histoire de son Prénom : contact@jolisprenoms.fr

La jolie histoire d’un prénom // Victoire

Julie est la maman d’une adorable Victoire de 4 mois. Une petite fille au prénom prédestiné, elle qui est née un 8 mai, jour de la fête de la victoire et dont la venue au monde, très compliquée, a été sa première bataille. Comme quoi, en matière de prénoms, le destin fait parfois bien les choses ! Julie nous raconte…

Victoire, Sixtine, Julianna

“Après 11 ans d’amour, mon mari et moi souhaitons enfin franchir le cap et construire notre famille. Je tombe enceinte dès le premier mois et arrivent alors les premières “vraies” conversations sur les prénoms. Ayant déjà 5 neveux/nièces nous avons eu de nombreuses fois l’occasion d’en discuter, et sommes déjà d’accord sur le style que nous recherchons, chic et ancien, mais cette fois c’est concret. Certains de nos prénoms “d’avant” ne nous plaisent plus, d’autres reviennent…

Nous ne souhaitons pas connaitre le sexe du bébé, il nous faut alors nous mettre d’accord sur deux prénoms. Pour un garçon nous voulons un prénom italien (origines italiennes dans nos familles respectives) ; nous le gardons pour un futur bébé car nous avons eu un coup de cœur sur un prénom que nous n’avons encore jamais entendu en France.

Dès l’instant où j’ai su que j’étais enceinte, je me suis dis que si c’était une fille je voulais l’appeler Victoire ! Prénom qui plaisait au papa je le savais, on se met alors vite d’accord. Mais avec les hormones de la grossesse, je me suis mise à douter, puis on a eu un autre prénom coup de cœur (que l’on garde pour une éventuelle prochaine poupée), on s’est mis à hésiter (enfin surtout moi) et puis naturellement Victoire est revenue.

Son deuxième prénom, Sixtine, est un prénom que l’on adore depuis des années, “si on a une fille on l’appellera Sixtine”, mais lorsque la grossesse est devenue concrète, nous avons souhaité le garder en deuxième prénom et non en principal. Cela nous plaisait d’autant plus car notre fille est la première de mon coté (Victoire, la première) et la sixième du coté de mon mari (Sixtine voulant dire 6), on aimait bien ce clin d’œil, sans l’avoir fait exprès.

Julianna, Julie en polonais, comme un clin d’oeil à mon propre prénom. C’est également le prénom de la grand-mère de ma grand-mère.

Notre fille n’a jamais aussi bien porté son prénom puisqu’elle elle est entrée dans nos vies le 8 mai dernier, jour de la Victoire ! Elle est arrivée 4 jours après terme, la probabilité qu’elle naisse ce jour-là n’était donc pas énorme… et pour autant cela ne nous a pas traversé l’esprit de changer de prénom ! On en rigolait même sur la table d’accouchement le 7 au soir, on s’est dit “allez, si c’est une fille, autant qu’elle arrive le 8, tout le monde s’en rappellera !”

Enfin, l’accouchement fut très compliqué, et on a appris par la suite qu’elle aurait pu y rester. Ce prénom lui va donc à merveille ! Ma fille porte un prénom rempli d’histoire, son histoire.”

Envie d’en apprendre plus sur le prénom Victoire ? Découvrez la fiche prénom qui lui est dédiée.

Votre enfant porte un prénom ancien, rare et/ou original ? N’hésitez pas à témoigner et partagez avec nous la Jolie Histoire de son Prénom : contact@jolisprenoms.fr

La jolie histoire d’un prénom // Ella

Marie est la maman d’une petite fille de 4 mois prénommée Ella. Un prénom rare et choisi bien avant la naissance – et la conception ! – de cette jolie petite poupée. Marie a accepté de nous livrer l’histoire de son prénom… son coup de coeur, ses doutes, ses déceptions, jusqu’à la rencontre avec leur petite Ella ! 

Ella, Zoé, Lou

“Ce prénom fut une évidence car nous savions avant que je sois enceinte que si nous avions une fille, elle s’appellerait Ella. Le coup de cœur pour ce prénom vient de mon côté. Cela fait très longtemps, plus de dix ans, que je dis à ma famille et mes amies proches que je l’adore et que si un jour la vie m’offre une petite fille, elle s’appellera Ella. La fille d’une amie de ma mère a appelé sa fille comme ça il y a environ 8 ans et je me rappelle que j’avais été très déçue car “c’était MON prénom” ! Etrangement je suis incapable de dire comment j’ai découvert ce prénom et comment est né mon coup de cœur. Je me rappelle vaguement avoir vu un film avec Sarah Forestier dans lequel elle s’appelait “Elle” et son véritable prénom était Ella. 

J’aime le fait que ce soit un vrai prénom (il est dans le calendrier !) et connu de tous grâce à Ella Fitzgerald, mais qu’il soit encore très rare en France. C’est un prénom courant en revanche aux Etats-Unis (la fille de George Clooney !), en Angleterre ou encore en Allemagne. Ella signifie “éclat du soleil”. Notre fille a un nom de famille long à consonances arméniennes il lui fallait donc un prénom court et facile à prononcer, c’était donc parfait ! Je trouve que c’est un prénom très féminin, doux, élégant qui va aussi bien à une petite fille qu’à une femme ce qui était un critère très important pour nous.

Quand le projet de grossesse s’est construit avec Julien, mon conjoint, je lui ai soumis cette idée pour une fille et il a tout de suite adoré. Je réalise que j’ai beaucoup de chance car ce n’est pas toujours facile de se mettre d’accord dans un couple, surtout quand le prénom est peu commun j’imagine ! D’ailleurs en début de grossesse j’étais sure d’attendre un petit garçon et nous avions alors beaucoup plus de mal à nous mettre d’accord sur un prénom masculin ! J’aimais Vadim, Camille, Hugo et Benjamin. Mon conjoint voulait uniquement Auguste ! Nous apprenons rapidement que c’est une fille, elle s’appellera donc Ella. 

Pourtant j’ai quand même eu des doutes pendant ma grossesse : peur que les personnes autour de nous n’aiment pas, ou pire que notre fille le trouve difficile à porter, ou encore peur des jeux de mots etc… De plus, juste avant que je n’arrête de travailler, une Ella est venue faire un remplacement sur mon lieu de travail. Ce qui était improbable sachant la rareté de ce prénom ! J’étais dégoutée car j’associais maintenant le prénom à cette personne alors que je l’avais toujours projeté sur ma fille dans mes rêves depuis l’adolescence. Je me sentais dépossédée de ce prénom rare que j’aimais tant. On a quand même parlé d’autres prénoms ; j’aimais beaucoup Line, mais Julien déteste. On a également pensé à Lise, ou Lou, mais nous n’avions pas autant le coup de coeur que pour Ella. J’ai parlé de mes craintes à ma sœur, ma meilleure amie (qui deviendra sa marraine) mais aussi à mon coiffeur ou mon esthéticienne :) Tous m’ont dit qu’ils aimaient beaucoup et mes petits doutes se sont apaisés.

Beaucoup de personnes dans mon entourage connaissaient déjà notre choix et nous avons alors gardé le secret pour les autres. Nous n’avions pas donné beaucoup d’indices hormis le fait que ce n’était pas un prénom classique, ce qui a attisé leur curiosité ! Ils sont nombreux à avoir essayé de deviner mais personne n’a trouvé. Ils pensaient à Léa (beaucoup trop donné pour nous !), Lou ou encore Lison qui est revenu plusieurs fois. 

Ella est née le 28 février 2018 avec des complications lors de la naissance et un bref passage en réanimation qui nous a fait très peur. Aujourd’hui elle va très bien, elle est adorable, souriante, très tonique et très curieuse de tout ce qui l’entoure. Son prénom lui va à ravir.

Je pense que le prénom a surpris autour de nous, famille comme amis, mais on nous a aussi fait beaucoup de compliments. Évidemment, elle a eu le droit à plusieurs “Ella, elle l’a, ou ou ou ou ou ou, ce je-ne-sais-quoi”, merci la chanson de France Gall ! C’est un prénom qu’on entend de plus en plus. Sur les réseaux sociaux, à Top Chef récemment ou encore comme le prénom du personnage principal d’un film qui sort prochainement au cinéma.

Ella porte en deuxième prénom celui de sa marraine, Zoé, et en troisième un prénom avec lequel nous avions hésité, Lou, qui rappelle aussi le prénom de ma filleule, Louise, née 6 mois avant Ella.”

Votre enfant porte un prénom ancien, rare et/ou original ? N’hésitez pas à témoigner et partagez avec nous la Jolie Histoire de son Prénom : contact@jolisprenoms.fr