Archives de catégorie : la jolie histoire d’un prénom

La jolie histoire d’un prénom // Armance

Elodie est la maman de Armance, un prénom peu courant aux sonorités uniques. Elle nous raconte comment, avec la complicité de son mari, ils ont choisi le prénom de leur petite fille. 

Armance, Elodie, Thérèse

Armance, Elodie, Thérèse. Voici les trois prénoms de ma fille qui a soufflé sa première bougie en février. Avec mon mari, nous avions depuis longtemps discuté des prénoms pour nos futurs enfants : Cyrielle pour une fille et Elyas pour un garçon. Et, des années plus tard, lorsque je découvre ma grossesse, ces prénoms ne nous correspondent plus.

Alors j’achète un livre de prénoms. Avant même de connaître le sexe, je dresse des listes de tous les prénoms qui me touchent, filles ou garçons. Et mon mari les raye au fur et à mesure… Et un jour, ça y est, on sait, ça sera une fille ! Nous nous mettons tous les deux à faire des listes. Nous avons chacun un coup de coeur, Heloise pour lui, Leonore pour moi. On ne s’y retrouve pas. Léonie a eu ses chances pendant quelques semaines. Et puis dans ma liste sortie du livre, il y a Hermance. J’aime beaucoup mais mon mari me propose dans la continuité Armance. 

Armance, tellement doux mais ce “r” qui en fait la force. On en parle peu mais je m’attache de plus en plus à ce prénom. Je le teste à voix haute, lui parle. Et finalement, un soir, mon mari me confirme, c’est le bon.

Un accouchement facile au bout de 9 mois. Armance porte également mon prénom et celui de son arrière-grand-mère paternelle décédée au début de ma grossesse.

Votre enfant porte un prénom ancien, rare et/ou original ? N’hésitez pas à témoigner et partagez avec nous la Jolie Histoire de son Prénom : contact@jolisprenoms.fr

La jolie histoire d’un prénom // Augustine

Guillaume et Émilie sont les heureux parents d’une adorable petite Augustine. Un joli prénom ancien inspiré par Pagnol dont les histoires ont bercé l’enfance de Guillaume et qui a instantanément plu à Émilie, une maman passionnée d’Histoire. Un joli petit témoignage à savourer comme un petit bonbon !

Augustine

Lorsque nous avons décidé d’avoir un enfant, une multitude de prénoms pour garçons nous venait à l’esprit, mais nous n’avions aucune inspiration pour les prénoms féminins. Un jour, alors que nous dînons avec ma maman et ses amis pour son anniversaire, le sujet est venu dans la conversation et nous avons parlé de prénoms de bébé.

C’est à ce moment-là que Guillaume m’a dit “Et pourquoi pas Augustine ?”. Et là, ce fut comme une évidence pour moi. Je suis passionnée d’Histoire depuis mon enfance et j’ai toujours voulu un prénom ancien pour mon futur enfant (pour un garçon nous avions choisi Gaspard). Guillaume est originaire de Provence et a été bercé par les livres de Marcel Pagnol. Il s’avère qu’Augustine est le prénom usuel de la maman de Pagnol et Guillaume a toujours adoré ce prénom, sans vraiment le savoir….

Nous avions donc le prénom parfait pour notre petite fille, qui s’installait dans mon ventre une dizaine de jours plus tard.

Aujourd’hui, Augustine est une petite fille pleine de vie, bercée par ma passion pour l’Histoire et l’accent chantant de son papa.”

Votre enfant porte un prénom ancien, rare et/ou original ? N’hésitez pas à témoigner et partagez avec nous la Jolie Histoire de son Prénom : contact@jolisprenoms.fr

La jolie histoire d’un prénom // Augustin

Fanny est la maman solo d’un bout de soleil d’un an et demi prénommé Augustin. Elle nous raconte le choix du prénom de son fils, et comment elle a su entendre les petits signes de la vie. Un témoignage fort et touchant comme une célébration à l’amour !

Augustin, Clément, Emile

“Choisir un prénom à deux, cela peut être compliqué. Mais choisir un prénom seule n’est pas chose aisée non plus, je peux vous l’assurer. Pourtant, d’aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours aimé les prénoms, leurs histoires, leurs sonorités, leurs mariages dans des fratries… Petite, je ne me lassais pas de trouver un prénom pour chacune de mes poupées. Aujourd’hui mon métier d’enseignante me permet d’en voir défiler de nombreux, tantôt originaux, tantôt classiques, et parfois d’en découvrir.

A l’adolescence, j’accumulais les idées pour les prénoms féminins alors qu’il m’était beaucoup plus difficile de trouver des prénoms masculins qui me plaisaient. Et puis un jour, le prénom Corentin m’est apparu comme « LA » révélation. Je suis tombée amoureuse de ce prénom et je le suis encore. J’étais donc persuadée que si j’avais un garçon, ce serait Corentin ou rien. D’ailleurs j’avais évoqué ce prénom depuis longtemps avec mes amis et ma famille dans l’espoir de me le « réserver ».

Lorsque je suis tombée enceinte, je me suis réjouie à l’idée de choisir un joli prénom à mon bébé. J’ai ressorti mes listes de prénoms (qui n’étaient pas bien loin) et j’ai commencé à les annoter, les raturer, en particulier celles de filles car pour un garçon j’avais une idée précise. Mais je voulais attendre de connaître le sexe de mon bébé pour mieux me projeter sur un prénom.

Quand j’ai su que c’était un petit garçon qui grandissait en moi, je pensais que ce serait donc un petit Corentin. Pourtant, plus ma grossesse avançait et moins je sentais ce prénom pour mon bébé. Je me suis donc replongée dans mes listes de prénoms de garçons. On y trouvait : Antonin, Marius, Victor, Maxence, Célestin, Augustin, Gaspard, Gustave, Éloi…

Plus ma grossesse s’écoulait et plus Corentin s’éloignait. Marius et Augustin tenaient la corde. J’aimais beaucoup Auguste aussi mais je le trouvais trop sage compte tenu du tourbillon d’énergie que je sentais dans mon ventre. Petit à petit, à chaque fois que je prenais ma liste, mes yeux s’arrêtaient instinctivement sur Augustin, je sentais ce prénom résonner en moi. A chaque fois que j’y pensais c’était ce prénom qui me venait systématiquement en premier comme si mon bébé me faisait ressentir que c’était ce prénom qu’il voulait, que c’était définitivement Augustin qui était en moi. Et puis ce prénom me plaisait aussi par son aspect culturel et religieux. Seulement voilà, quand on est seule à choisir, et que l’on veut garder la surprise du prénom, on doute et il est difficile de trancher définitivement. On craint de manquer de lucidité, de recul… Jusqu’au jour où ma collègue insistait pour savoir le prénom. J’accepte de lui donner la première lettre, assez courante, A. Aussitôt elle s’exclame « Augustin ! » alors que je ne lui avais jamais parlé de ce prénom auparavant. Elle me dit qu’elle ne sait pas pourquoi mais elle a tout de suite pensé à ce prénom pour mon bébé mais sans pouvoir l’expliquer. J’ai vu cela comme un signe et je n’ai plus changé d’avis.

Augustin est arrivé le 29 mai 2016, un soir de feu d’artifice dans ma commune. Nous l’avons vu et entendu ensemble depuis la salle d’accouchement, juste quelques minutes après sa naissance, comme une fête pour son arrivée sur Terre. Depuis il rend ma vie explosive, brillante, multicolore et tellement merveilleuse au quotidien.

Si Augustin avait été une fille, il se serait probablement appelé Agathe mais j’aimais aussi Augustine, Clémence et Célestine.

Concernant ses deuxième et troisième prénoms, je voulais que son parrain et sa marraine lui en choisissent chacun un. Je trouvais que c’était une façon de les impliquer dans cette grossesse et un joli premier cadeau de leur part. Un cadeau où on met beaucoup de soi sans que cela ne coûte un sou, un cadeau intime et symbolique, un cadeau pour la vie. Et puis, une occasion pour mon petit bonhomme d’utiliser un autre prénom si le sien venait à lui déplaire. Sa marraine a choisi Clément et son parrain Émile. Tous les deux m’ont fait trouver le prénom qu’ils avaient choisi à travers un jeu (chasse au trésor et charade) et ce ne fut pas chose aisée mais j’ai fini par trouver et j’aime beaucoup ces deux prénoms ! J’ai d’ailleurs repris cette idée de jeu dans le faire-part que j’ai fait moi-même.”

Votre enfant porte un prénom ancien, rare et/ou original ? N’hésitez pas à témoigner et partagez avec nous la Jolie Histoire de son Prénom : contact@jolisprenoms.fr