Archives de catégorie : jolies fratries

Jolie fratrie // Margaux, Joséphine & Violette

Vanina est à la tête d’une fratrie de 3 filles qui répondent aux doux prénoms de Margaux, Joséphine & Violette.  De beaux prénoms anciens et féminins à souhait, un brin romantiques. Un joli bouquet que leur maman vient nous présenter ♡

Margaux, Pauline, Eugénie

« Notre première fille a 19 ans et se prénomme Margaux, Pauline, Eugénie. Prénom validé quand on a vu sa bouille, cette nuit du 15 août 1999. Orthographe choisie en relation directe avec le château Margaux que nous apprécions énormément. Pauline et Eugénie sont les prénoms de ses arrières-grands-mères. »

Joséphine, Sophie, Élise

« Joséphine est née le 14 novembre 2009 et c’est mon époux qui a choisi son beau prénom. J’hésitais avec Élise et dans nos têtes trottait également Sophie que nous adorons. Elle s’appelle donc Joséphine, Sophie, Élise. »

Violette, Caroline, Héloïse

« 2013 et troisième grossesse… et nous ne voulons pas connaître le sexe. Impossible de se mettre d’accord sur un prénom de garçon. Le 12 août naît Violette dont j’ai choisi le prénom. Je voulais qu’il commence par la lettre V, comme le mien (Vanina) parce que je me suis rendue compte que Joséphine et Margaux portent discrètement les initiales de leur papa, Jean-Marc. Violette a comme ses sœurs 3 prénoms : Violette, Caroline (prénom que j’ai toujours adoré) et Héloïse, prénom choisi par le papa.« 

Vos enfants portent des prénoms anciens, rétro, rares, classiques, bohèmes et/ou originaux ? N’hésitez pas à témoigner et partagez avec nous votre Jolie Fratrie : contact@jolisprenoms.fr

La jolie histoire d’un prénom // Léandre

Julie est la maman d’un petit bout de 2 ans qui s’appelle Léandre. Elle nous raconte son coup de foudre pour ce prénom ancien et la manière dont elle a dû convaincre son chéri qui n’était à l’origine pas du tout convaincu par cette proposition.

Léandre

« Je souhaiterais partager le prénom de mon fils, Léandre. J’ai découvert récemment votre blog et je me suis dis pourquoi pas vu que mon Loulou n’a pas un prénom très commun. Julie et Julien (nous parents) ont vu naître un petit ange le 10 janvier 2017 après 5 jours d’interminable attente car monsieur était très bien au chaud. La clinique a pris la décision de déclencher le travail et après 24 h, notre petit bout est né.

Le choix du prénom a été très compliqué : nous avions fait des liste avant de savoir si c’était un garçon ou une fille et nous nous sommes vite décidés pour le beau prénom Ambre si c’était une fille. Pour le prénom garçon, nous avions fait des listes chacun de notre côté, mais ça ne correspondait pas du tout. J’ai beaucoup cherché. Je voulais un prénom ancien mais qui ne fasse pas vieux non plus et quand j’ai vu ce prénom j’ai eu le coup de cœur. Je suis littéralement tombée amoureuse de ce prénom, Léandre. Au départ, mon ami n’était pas d’accord. Il était étonné par ce prénom qu’il n’avait jamais entendu et moi il était hors de question que ça soit un autre : c’était celui-ci, sinon rien. Donc j’ai réussi à le convaincre.

Portant nous-mêmes des prénoms très communs, je ne voulais pas reproduire ce qu’on a vécu avec plein de double, triple voire plus de camarades de classe prénommés de la même manière à l’école. Depuis sa naissance, j’en ai un peu entendu mais rarement et puis il lui va tellement bien. Léandre vient de fêter ses deux bougies pour la plus grande fierté de ses parents !« 

Vos enfants portent des prénoms anciens, rétro, rares, classiques, bohèmes et/ou originaux ? N’hésitez pas à témoigner et partagez avec nous votre Jolie Fratrie : contact@jolisprenoms.fr

Jolie fratrie // Clémence, Aurélien, Edouard, Eugène, Célestin & Octave

Valérie est à la tête d’une famille de 6 enfants nés entre 2006 et 2017 qui portent tous de très beaux prénoms anciens : Clémence, AurélienEdouard, EugèneCélestin & Octave. Elle nous raconte l’histoire des prénoms de sa joyeuse tribu, surnommée affectueusement par leur papa « les punks » (cheveux au réveil obligent !). Des prénoms piochés parmi ceux des grands-oncles et grands-tantes, une jolie manière de penser aux aïeux !

Valérie a créé une plateforme d’échanges et de bons plans dédiée aux familles nombreuses vivant en Suisse : familles-nombreuses.ch. Vous pouvez également suivre les pérégrinations de cette jolie famille sur son compte Instagram. Belle lecture !

Clémence, Jeanne

« Je suis l’heureuse maman de 6 enfants, nés entre fin 2006 et début 2017. Avec mon mari, nous aimons les vieux prénoms français, intemporels, doux et privilégions les prénoms qui ne s’abrègent pas. Nous voulons aussi qu’ils aient une histoire, une signification. Nous avons puisé nos idées dans les prénoms de nos très nombreux grands-oncles et grands-tantes… entre autre ;-). Bien évidemment, nous voulions aussi garder une continuité dans le choix des prénoms de la fratrie. Nos proches n’ont jamais trouvé les prénoms que nous avions choisis, puisque nous nous sommes finalement souvent mis d’accord vers 8 mois de grossesse ;-)

Pour ma première grossesse, nous avions décidé de garder la surprise du sexe. Nous hésitions entre deux prénoms féminins, Clémence et Camille. Et puis, vers la fin de la grossesse, nous avons opté pour Clémence, qui était un petit peu moins répandu que Camille. Comme deuxième prénom, nous avons choisi Jeanne, qui était le prénom de ma grand-mère maternelle. Si c’était un garçon, nous l’aurions appelé Antoine (mais je ne me souviens plus du deuxième prénom choisi !). »

Aurélien, Emile

« L’envie d’un deuxième enfant est arrivée très vite après la naissance de Clémence. Nous avons pu annoncer au premier anniversaire de notre fille ma seconde grossesse. Mon mari ne voulait pas connaître le sexe de ce deuxième enfant. J’étais comme lui, mais tellement sûre que c’était une fille que vers 7 mois, j’ai eu des doutes. Et si mes projections étaient fausses ? J’ai profité d’une échographie pour découvrir le sexe de ce deuxième bébé. Et quelle surprise ! Un petit garçon ! Il fallait que je garde ce secret pour moi. Le choix des prénoms s’est porté sur Aurélien et Eve. Mon mari était sûr que c’était une fille… Il a découvert à la naissance son fils Aurélien, qui signifie « Celui qui brille, qui vaut de l’or ». Son deuxième prénom, Emile, est le second prénom de mon beau-père. »

Edouard, Armand

« Notre troisième enfant est arrivé très rapidement après le deuxième. Nous avons également gardé la surprise jusqu’à l’accouchement. Nos choix s’étaient portés sur Edouard et sur Léonie. Finalement, c’était un garçon. Son deuxième prénom est Armand, en mémoire du papa de ma belle-mère. Edouard est né le même jour que ma maman. Nous avons fait une petite entorse aux prénoms d’origine latine, puisque Edouard est germanique, et signifie « gardien des richesses ». Avec ses yeux bleus, (le seul), notre Edouard est un solide garçon, grand, fort mais tellement sensible… »

Eugène, Auguste

« Après une petite pause, notre petit quatrième est venu au monde. Nous avions cette fois-ci demandé à connaître le sexe, pour des questions logistiques (chambre et habits). Nous avons tous les deux eu un énorme coup de cœur pour Eugène (après avoir regardé « Raiponce »… si si !!!). Nous nous posions des questions sur les commentaires que susciterait ce prénom… Effectivement, il nous a valu quelques réactions mémorables ! 6.5 ans après, nous sommes toujours en adoration devant ce prénom. Une anecdote concernant son prénom : Eugène signifie « bien né, chanceux ». C’est notre seul enfant né avec un nœud sur le cordon ombilical, fait rare, et il a des yeux gris vert fabuleux. Son deuxième prénom, un autre coup de cœur, est Auguste, provenant du côté de ma grand-maman paternelle. Avec ces deux prénoms, il est sûr que notre Eugène est quelqu’un d’incroyable ! »

Célestin, Camille

« Ma cinquième grossesse, quelques mois plus tard, s’est déroulée facilement. Là aussi, nous avons demandé à connaître le sexe du bébé, même si, au fond de moi, je savais que j’attendais un quatrième garçon. Ma fille voulait absolument une petite sœur… Elle a pleuré lorsqu’elle a su qu’elle aurait encore un frère. Nous avions deux prénoms : Célestin et Camille (de nouveau, mais garçon cette fois-ci…). Mon mari voulait Camille en premier prénom, et moi, Célestin. Les discussions furent âpres ;-) Mon grand-père maternel s’appelant Camille, j’ai préféré mettre ce prénom en second. Je me suis dit que pour ma maman, ce serait peut-être difficile d’appeler son petit-fils par le prénom de son papa, parti bien trop tôt. Ainsi, notre cinquième s’appelle finalement Célestin Camille. Il porte très bien son prénom (« qui vient du ciel »), étant né en fin de nuit, alors qu’il neigeait très fort. Sa naissance a été extrêmement douce, comme un flocon se posant sur moi… »

Octave, Ange

« Enfin, notre petit dernier est arrivé. Là aussi, le choix a été difficile. Nous voulions toujours un prénom plutôt rare, français et très classique. Nous hésitions entre Gustave et Octave… Et puis, étant notre sixième enfant, nous avons choisi Octave… pas comme notre huitième enfant, mais comme huitième membre de notre famille. Octave est aussi plus difficile à raccourcir que Gustave. Comme deuxième prénom, j’ai imposé Ange. J’aurais voulu donner le prénom de ma deuxième grand-maman, mais la vie m’a offert 5 garçons. Alors, je me suis tournée vers mon papa. Son deuxième prénom étant Ange, le choix s’est fait de lui-même. Ce petit bonhomme de presque 2 ans vit sa vie sans trop se poser de questions, et a une relation incroyable avec tous ses frères et sœur.

Aujourd’hui, nous sommes plus que jamais fans des prénoms de nos enfants. Nous n’avons aucun regret, nos enfants les portent à merveille, même si le caractère de Clémence ne correspond pas tout à fait à la signification de son prénom ;-) Mais avec 5 petits frères, il est évident qu’elle doit se faire une place ! Nous avons reçu beaucoup de félicitations pour les prénoms, même si Eugène a créé des surprises, car il est très peu donné dans notre pays, la Suisse. Souvent, ces vieux prénoms amènent des discussions avec des personnes âgées inconnues, qui m’entendent appeler mes enfants. « Oh, c’est le prénom de mon papa ! » m’ont dit plusieurs d’entre elles… Et ensuite, nous nous mettons à discuter. J’ai beaucoup de tendresse pour les personnes âgées, ayant perdu mes grands-parents très tôt. Donner de vieux prénoms à mes enfants est aussi une façon de penser à eux et de les faire participer à notre vie de famille quotidiennement. »

Vos enfants portent des prénoms anciens, rétro, rares, classiques, bohèmes et/ou originaux ? N’hésitez pas à témoigner et partagez avec nous votre Jolie Fratrie : contact@jolisprenoms.fr