Archives de catégorie : jolies fratries

Jolie fratrie // Romy & Marius

Amatrice de prénoms anciens depuis son enfance, Elise a longtemps imaginé les jolis prénoms que porteront ses futurs enfants. Un rêve devenu réalité puisqu’elle est désormais maman d’une fille et d’un garçon, prénommés Romy et Marius. Un témoignage riche en rebondissements et en coïncidences qui regorge de beaux prénoms !

Romy, Jeanne, Rose

« Je m’appelle Elise, j’ai 30 ans et 2 enfants. J’adore les prénoms, les vieux prénoms surtout… Je crois que comme toutes les jeunes filles, j’ai rêvé aux prénoms de mes futurs enfants. Et dans ces rêves futuristes mes enfants portaient de vieux prénoms. Ma fille s’appellerait Rose ou Lila (entre temps j’ai eu une superbe filleule portant ce prénom) c’était assez évident, les prénoms de Gabin et Marius résonnaient en moi pour un petit garçon…

Puis la réalité est vite arrivée, j’ai rencontré mon mari à 16 ans, à 25 ans nous attendions notre premier bonheur. Nous ignorions le sexe de ce bébé, nous avions déjà discuté de prénoms, il aimait aussi les vieux prénoms (ouf !) mais était un un peu plus original que moi (peut-être parce qu’il porte un prénom répandu : Romain).

Le coup de coeur arrive vite pour un garçon : « Marceau » nous plait à tous les deux donc nous ne cherchons rien d’autre. Nous évoquons tout de même Achille, Oscar, Léandre, Pacôme, Arsène, Armand et un prénom très rare entendu dans notre entourage : Alcide…

Pour une petite fille, c’est plus compliqué. Nous aimons Rose mais il est finalement trop donné alors pourquoi pas le composer ? Mais cela devient vite tordu et Rose est alors en seconde position…

J’aime Sixtine et Victoire, Romain non, il n’a pas d’idée pour une fille. J’évoque Iris ou Isis, oui mais sans coup de coeur. Puis je tombe sur le prénom ROMY dans l’encyclopédie des prénoms, c’est le diminutif de Rose-Marie… Coup de coeur pour moi, Romy c’est court, rare, élégant comme Romy Schneider… mais mon mari me stoppe tout de suite : il adore, mais Romy avec un papa qui s’appelle Romain, impossible ! 

Les semaines passent, je prie pour que cela soit un garçon car nous n’avons toujours pas de prénoms féminins… Puis quelques semaines avant l’accouchement, Romain rentre en me disant qu’il s’est finalement fait à la ressemblance de son prénom avec Romy mais il m’a mis le doute. Et s’il avait raison ? Et si c’était encore trop rare ? (Et mon frère qui est le futur parrain et qui s’appelle Rémi en plus !).

Nous allons alors manger au restaurant et là comme un signe, la petite fille à coté de nous se prénomme Romy alors que nous ne l’avions jamais entendu ! Cela confirme notre décision comme un signe du ciel !

Parrain et marraine proposent une liste de prénoms pour les deuxième et troisième prénoms et nous faisons notre choix. Ils nous connaissent bien ! 

Ce sera Romy, Jeanne, Rose ou Marceau, Pacôme, Gabin.

Le 22/07/2013, 1 an et 1 jour après notre mariage… Romy, Jeanne, Rose naît…

Personne n’avait pensé à ce prénom… les plus vieux pensent à Romy Schneider bien sûr… les autres trouvent que ce choix nous ressemble. »

Marius, Sacha, Léandre

« Trois ans après, je suis de nouveau enceinte et c’est reparti pour la recherche du prénom surprise ! 

La recherche d’un prénom féminin est très difficile. Nous aimons Ely mais Romain/Romy et Elise/Ely c’est « too much » et puis je ne sais pas, il me manque quelque chose. Iris est évoqué mais idem il manque un petit truc, j’aime Isaure, mon mari aussi mais quelque chose bloque toujours…

J’apprécie Sasha pour une fille mais pas lui. Puis je trouve Castille sur le site de Jolis Prénoms sans conviction pour moi mais papa a un réel coup de coeur… il n’y a plus le choix ce sera Castille !

Et pour un garçon alors ?? Nous aimons toujours Marceau mais nous l’associons à la première grossesse… Je repense à mes envies de jeune femme… avoir un petit garçon blond avec un vieux prénom… Gabin est devenu courant et donné dans notre entourage, Marcel nous adorons mais nous avons peur des moqueries car ce n’est pas encore rentré dans les moeurs de tout le monde (nous aurons d’ailleurs des commentaires en l’évoquant…), Léon est le prénom de mon grand-père, Léandre est proposé par la Marraine. Nous le choisirons donc en troisième prénom car papa l’aime mais le trouve trop féminin, Arsène nous adorons mais la consonance est difficile… Romain aime Isaac, moi la connotation juive me fait peur, nous aimons Paco et Côme mais nous en avons dans notre entourage…

Bref nous tournons en rond…

Et MARIUS alors ? J’ai toujours aimé et rêvé ce prénom, pourquoi chercher plus loin ? Il est un peu plus donné que Romy mais pas dans le top 20… Pagnol… un prénom fort avec du caractère… Romain aime aussi, nous imaginons un petit fripon… c’est décidé !

Ce sera Castille, Iris, Naya ou Marius, Sacha, Léandre.

Le 31/05/2016 Marius, Sacha, Léandre naît pour mon plus grand bonheur et il a bien une tête de fripon ! 

L’entourage est moins surpris face à ce deuxième prénom, il connaissait bien nos goûts pour un petit garçon, personne n’avait par contre pensé à Castille. 

Finalement ce que j’imaginais plus jeune se réalise, ma princesse ne s’appelle pas Rose mais presque, mon loulou porte un vieux prénom de caractère que j’aime depuis toujours.

Et si j’avais un troisième enfant ?!? Bonne question ! Isaure reviendrait peut-être, nous avons évoqué récemment Augustine aussi, Marcel et Marceau ne sont plus vraiment possibles après Marius… alors Arsène, Alcide? Une nouvelle idée ou alors l’histoire de nos jolis prénoms s’arrêtera là… »

Vos enfants portent des prénoms anciens, rares et/ou originaux ? N’hésitez pas à témoigner et partagez avec nous votre Jolie Fratrie : contact@jolisprenoms.fr

Jolie fratrie // Rosalie & Margot

Claire et Julien sont les heureux parents de Rosalie et Margot. Leur maman se confie sur les choix des prénoms de ses filles. Des prénoms rétro et malicieux à souhait qui vont à merveille à ces deux adorables poupées ! Une jolie fratrie que vous pouvez retrouver sur le compte Instagram de Claire.

« Quand j’ai rencontré Julien, nous avons assez vite évoqué le fait d’avoir des enfants ensemble (à 18 et 20 ans, ce n’était pas pour tout de suite). Je lui ai donné mes prénoms coups de cœur, Rowena (héroïne de mon film préféré Ivanhoé) et Louis, qu’il a plus ou moins validé. »

Rosalie

« En 2013, une fois installés chez nous et stables professionnellement, on a décidé de lancer mininous. On a vite remis les prénoms sur le tapis, et si Julien était toujours d’accord pour Louis, Rowena était en revanche hors de question ! Apres réflexion, nous nous sommes mis d’accord sur Charlotte. Sauf que plus la grossesse avançait, moins ce prénom me parlait. Je me suis donc remise à faire des listes sur lesquelles figurait Joséphine, Louise, Cléophée, Alice… que j’envoyais à Julien et qu’il refusait systématiquement. Lui me proposait des prénoms de notre génération tels que Justine, Laura.. avec lesquels je n’accrochais pas.

Au détour d’une liste, je note Rosalie, prénom que je n’aurais jamais envisagé donner auparavant ! Chéri le met de côté, comme toutes mes propositions. Sauf que ce prénom me parle de plus en plus. Le jour où nous apprenons que c’est une fille, Julien me demande le soir de lui envoyer la photo de Rosalie (en parlant de l’échographie). Même si le prénom lui échappe spontanément, il m’assure que ça ne veut rien dire..

Pourtant, le 3 juin 2014, c’est bien une petite Rosalie qui vient nous rejoindre ! Une petite fille qui porte très bien son prénom, malicieuse, pleine de vie et coquette !

Nous avions fait le choix de ne pas révéler le prénom avant la naissance pour ne pas nous laisser influencer. Ma mère n’a pas accroché tout de suite mais aujourd’hui, nous n’avons que des compliments sur son prénom, même si on nous demande souvent si c’est en hommage à une aïeule ! »

Margot

« Début 2016, l’envie d’avoir un deuxième bébé devient de plus en plus forte et en avril nous décidons de remettre ça. Mininous n’aura mis que 15 jours pour s’installer ! Nous voilà repartis à la recherche du prénom parfait !

Pour un garçon, Augustin est en tête, suivi par Léon et Louis. Pour une fille, toujours la même galère ! Julien voudrait une Louise, mais je le trouve trop sage après Rosalie. J’adore Joséphine, mais j’ai peur des diminutifs Jojo ou Josy. Jai un coup de cœur pour Aglaé mais c’est un veto définitif du papa.

Après confrontation de nos listes, nous avons en commun Margaux/Margot. Mais nous n’arrivons pas à nous mettre d’accord sur l’orthographe. Au final, voyant que je ne céderai pas et ne voulant pas renoncer au prénom, Julien a fini par accepter « mon » orthographe !

C’est une petite Margot qui est venue compléter notre famille le 28 janvier 2017 ! Pour l’instant, elle porte plutôt bien ce prénom doux et fort à la fois. 

Cette fois-ci, impossible de garder le prénom secret, Rosalie nous ayant entendu en parler l’a dit à qui voulait bien l’entendre !

Et pour la petite histoire, Julien, qui a lui-même six prénoms, n’a pas voulu en donner d’autres à ses filles ! »

Vos enfants portent des prénoms anciens, rares et/ou originaux ? N’hésitez pas à témoigner et partagez avec nous votre Jolie Fratrie : contact@jolisprenoms.fr

Jolie fratrie // Lison & Léontine

Elodie est la maman de deux adorables petites filles aux prénoms anciens et pétillants. Elle vient nous raconter l’histoire des prénoms de Lison et Léontine

Lison

« Comme la plupart des femmes, j’ai passé une partie de ma vie à établir des listes de prénoms pour mes enfants “potentiels” et à ce stade, j’en aurais au moins 20 si j’appliquais cette liste :-).

Je m’appelle Elodie, prénom courant mais pas trop (en Belgique en tout cas). Ce prénom a connu un grand succès durant les années 80-90 et était considéré à l’époque comme un vieux prénom. Ma maman me raconte souvent l’histoire des mes grands-parents qui en découvrant mon prénom avaient assuré qu’ils ne m’appelleraient jamais comme “ça” ! Bref, j’avais envie pour mes enfants de prénoms originaux… Je ne voulais pas qu’à l’école ils aient le même prénom qu’un autre enfant de la classe.

Mes deux prénoms fétiches sont Cornélia et Eudoxie… Le papa quant à lui penchait pour Manon, Margaux ou Chloé… Nous avons donc dû trouver un compromis avec un prénom rare mais pas “à coucher dehors” pour reprendre l’expression de mon compagnon… Dans ma liste se trouvaient les prénoms Violette, Marilou, Eulalie, Léontine, Suzon, Bertille et Lison.

Mon compagnon fait partie de ces hommes qui ont du mal à se projeter en tant que père tant que le bébé n’est pas né… Il avait donc des difficultés à se poser et chercher un prénom. Je lui ai donc soumis ma liste dans laquelle il a choisi de suite Lison. C’est un prénom dérivé d’Elisabeth, une version dite “populaire”. J’aime ce côté nature, court et rétro du prénom.

Lison porte en plus les prénoms Nathalie (le prénom de sa marraine), Samuel (celui de son parrain que nous avons choisi de ne pas “féminiser”) et Claudine (ses deux grands-mères portent ce prénom). »

Léontine

« Quand j’ai appris que j’étais enceinte, j’espérais vraiment un garçon. Pour tout dire, je m’étais toujours imaginée mère de garçons et j’ai toujours eu plus de facilités à trouver des prénoms masculins. Dans ma liste, il y avait : Lucien, Félix, Léon, Joseph, Eugène. Le papa, toujours très pragmatique, me conseillait de ne pas trop me projeter au risque d’être déçue…

Le jour de l’échographie des 12 semaines, je ne sais pas pourquoi, comme une évidence j’ai su que la gynéco allait m’annoncer une deuxième petite fille – nous avions d’ailleurs convenu après la naissance de Lison que dans le cas d’une deuxième fille, elle s’appellerait Léontine. Sur le chemin vers le cabinet du médecin, je dis au papa que je pressens l’arrivée d’une deuxième fille et revient donc cette “promesse” faite 3 ans plus tôt.

Je vous avoue que j’ai vraiment dû digérer cette nouvelle… Il s’agissait probablement de ma dernière grossesse et je devais faire le deuil d’un petit garçon. Mon compagnon se sent soulagé de ne pas devoir chercher de prénom.

Pourtant, tout au long de la grossesse, j’hésiterai. J’ai l’impression au fond de moi qu’elle ne s’appelle pas Léontine, je cherche d’autres prénoms et je propose Luce ou Suzie au papa. Nous hésitons longtemps avec Luce, prénom court et doux porteur de lumière.

Finalement, nous gardons notre idée de départ… Léontine est là, c’est un rayon de soleil, une petite fille espiègle et “fofolle” et je ne pourrais pas l’imaginer avec un autre prénom…

Léontine porte en plus les prénoms Pauline (celui de sa marraine), Alexandra (le prénom féminisé de son parrain) et Claudine (le prénom de ses deux grands-mères). »

Vos enfants portent des prénoms anciens, rares et/ou originaux ? N’hésitez pas à témoigner et partagez avec nous votre Jolie Fratrie : contact@jolisprenoms.fr